Cameroun: Le parti de Paul Biya remporte les élections législatives

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais du président Paul Biya obtient 139 sièges sur 180, selon des résultats partiels rendus publics ce vendredi.

Sans surprise, le RDPC, le parti du président Paul Biya, est le grand vainqueur de ces élections. Le parti au pouvoir a déjà, avec ses résultats partiels, 139 sièges acquis sur 180, contre 148 sièges dans l'assemblée sortante. Il reste encore treize sièges à pourvoir dans les circonscriptions des zones anglophones où le scrutin a été annulé. En deuxième position, on trouve l'UNDP, une formation alliée du parti au pouvoir qui remporte sept sièges.

Côté opposition, seuls 16 députés ont été élus à ce stade. Le SDF est en net recul avec cinq sièges contre 18 dans l'assemblée sortante. Une tendance à la baisse qui confirme les résultats de la présidentielle, même si le SDF, le Front social démocrate, espère améliorer son score lors des élections partielles à venir dans les zones anglophones, ses fiefs traditionnels.

En attendant, et c'est la principale nouveauté, il doit partager sa troisième place dans l'hémicycle avec le PCRN de Cabral Libii. Le parti du jeune opposant de 39 ans, révélé lors de la présidentielle de 2018 où il est arrivé troisième selon les résultats officiels, fait son entrée au Parlement. Cabral Libii est lui-même élu député. Rappelons que le MRC de Maurice Kamto, donné officiellement deuxième à la présidentielle avait décidé de boycotter ce scrutin, notamment en raison du conflit meurtrier qui secoue les régions anglophones.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.