Togo: Grâce à une convention avec l'ESSEC de l'Université de Douala, ESA s'ouvre sur la formation doctorale

28 Février 2020

Etablissement privé d'enseignement supérieur au Togo, bien coté au niveau du CAMES mais également reconnu Meilleur entreprise Catégorie B au plan national, ESA continue sa cumul des partenariats pour le bonheur de ses apprenants.

Ce Vendredi encore, c'est une convention de partenariat avec l'Université de Douala (Cameroun) à travers son bras technique, l'ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales) qui a réuni les responsables des deux parties.

Dans ses mots avant la signature de cette convention de partenariat, le fondateur de l'ESA, Dr Charles Birrégah, a fait constater à ses étudiants, l'importance d'une formation qui débouche sur le Doctorat. « Pour être sollicité par des organismes internationaux, il faut être maître dans sa matière, avoir le doctorat », un diplôme qui d'après lui, force le respect et l'admiration et ouvre toutes les portes à son titulaire. Il a dès lors convié ses étudiants à viser ce diplôme qui a fait le bonheur de plusieurs dirigeants de grandes institutions mondiales.

Plaçant l'acte posé dans son contexte, Dr Birrégah a indiqué qu' « en matière universitaire, la coopération est importante parce que, aucune université ne peut disposer de toutes les ressources, aussi bien au niveau de l'enseignement qu'au niveau de la recherche. Donc la coopération universitaire est très importante dans ce domaine. Aujourd'hui, Dieu nous a permis de nouer ce partenariat avec l'Université de Douala à travers l'ESSEC dont le directeur est venu en personne pour parapher ce partenariat qui sera signé en dernier ressort par le Recteur et s'il plait à Dieu par le ministre de l'Enseignement supérieur du Cameroun » et que « l'objet de ce partenariat, c'est de former les étudiants au grade de Docteur en Science de Gestion et en Science économique. Tout d'abord nous les établissements privés d'enseignement supérieur nous en avons besoin, aussi bien au Togo que dans l'espace CAMES, nous en avons grandement besoin. ESA va permettre à nos enseignants de pouvoir faire leur parcours académique et accéder au grade de Docteur qui leur permettra par la suite d'accéder au grade CAMES, c'est-à-dire Assistant Maitre, Maitre de Conférence, Professeur titulaire, faire vraiment une carrière et savoir que l'enseignement fait vivre son homme et on peut faire même une carrière dans l'enseignement tout en étant dans un établissement d'enseignement supérieur privé ».

Grande a été donc la joie de ce dernier et du personnel de l'ESA qu'après l'Agrément de l'UEMOA pour le DESCOGEF, pour former les experts comptables, cette année c'est celui de la formation des docteurs en Science de gestion et en économie qui leur tend la main. Il sera question indique-t-on d'une formation qui va se délocaliser à Lomé. La formation en DEA se fera ici, et ensuite, ils seront inscrits à l'université de Douala comme étudiants et ils iront pour les journées de recherche. C'est donc une opportunité qui permet donc à ESA d'atteindre le 3ème cycle.

A la suite de Dr Birrégah, professeur Georges Bertrand Tamokwe Piatie, Directeur de l'ESSEC, a confirmé les clauses de cette convention telles que citées par le premier responsable de l'ESA et de préciser que « les deux institutions mettront ensemble leurs atouts pour offrir à la jeunesse africaine la meilleure formation qui soit ».

Un des artisans de la concrétisation de ce partenariat, Professeur Raphael Nkakleu, Enseignant-chercheur à l'Université de Douala, a pour sa part indiqué que « l'Afrique qui gagne doit être celle qui comporte des personnes qualifiées ». Et ce partenariat entre l'ESA et l'ESSEC de Douala d'après lui n'a qu'une seule finalité, tout mettre en œuvre pour « qu'un étudiant qui sort de l'ESA n'ait pas à rougir quand il découvre ou rencontre son homologue de l'ESSEC de Paris ou de Havard aux Etats-Unis ».

Cette convention, à tout prendre concerne les domaines de la « formation académique dans les cycles de Licence, de Master et de Doctorat », « la formation professionnelle dans les cycles de Licence, de Master et de Doctorat », « les échanges et la mobilité des enseignants », « les échanges et la mobilité des étudiants », « l'élaboration et la réalisation de projets de recherche et d'appui au développement », « l'organisation d'évènements scientifiques » et « la recherche de financements ».

La signature du livre d'or de l'ESA et la remise des cadeaux dont le fanion de cette école aux responsables de l'ESSEC de l'Université de Douala ont mis fin à la cérémonie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.