Maroc: La République dominicaine réitère son soutien à notre intégrité territoriale

La République dominicaine soutient le Royaume du Maroc pour son intégrité territoriale, au niveau du Groupe de travail de la Commission des droits de l'Homme des Nations unies, qui se réunit tous les ans à Genève, a déclaré, jeudi à Rabat, l'ambassadeur de la République dominicaine au Maroc, Grecia Fiorda Licia Pichardo.

Les deux pays entretiennent des relations solides, non seulement au niveau bilatéral, mais aussi à travers «les initiatives et les propositions marocaines dans les enceintes multilatérales auxquelles nous participons, comme notre soutien à la Déclaration sur l'intégrité territoriale du Royaume» présentée lors de la 43ème session du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, ou le soutien mutuel dans les propositions de candidatures à différents postes dans les organisations internationales, a affirmé Mme Licia Pichardo à l'occasion de la cérémonie de commémoration du 176ème anniversaire de l'indépendance de son pays.

Pour la diplomate, la visite du président de la République dominicaine au Maroc en 2002, suivie de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République dominicaine en 2004, sont des étapes importantes dans le rapprochement des positions et des intérêts communs.

Saluant les excellentes relations unissant le Maroc et la République dominicaine, qui se «renforcent davantage», Grecia Fiorda Licia Pichardo a mis en exergue l'importance de cette célébration, considérée comme acte patriotique qui a conduit à la libération de la nation.

Elle a notamment passé en revue les avancées de son pays, doté de nombreuses ressources naturelles et qui est devenu un exemple de croissance économique dans la région de l'Amérique Latine et des Caraïbes, avec un taux de croissance moyen de 6,1% au cours des cinq dernières années.

La République dominicaine a clôturé l'année 2019 avec un taux de croissance de 5,1%, la plus forte dans la région grâce aux secteurs de la construction, des services, de l'énergie et des transports, sans parler de l'impact économique du secteur du tourisme qui a enregistré, dans la même année, 6,4 millions de visiteurs, a poursuivi l'ambassadrice.

La diplomate dominicaine s'est réjouie, par ailleurs, de la reconnaissance de la musique et de la danse traditionnelle et autochtone dominicaine, le «Merengue» et la «Bachata» comme patrimoine culturel immatériel inscrit sur la liste de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Cette célébration a été rehaussée par la présence des représentants de la coopération internationale, du corps diplomatique accrédité au Maroc, d'une pléiade de personnalités des médias et de nombreux Dominicains résidant au Maroc.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.