Afrique de l'Ouest: UEMOA - Les transactions via les comptes de monnaie électronique en hausse

Dakar — Les transactions via les comptes de monnaie électronique dans l'espace de la CEDEAO ont progressé de 16, 04 % en valeur entre le second semestre 2018 et le premier semestre 2019, révèle le rapport semestriel de surveillance des services de paiement adossés à la monnaie électronique - juin 2019.

"Au premier semestre 2019, le nombre de transactions via les comptes de monnaie électronique s'est établi à 583,36 millions représentant un montant de 6 203,20 milliards de francs CFA contre 430,74 millions transactions pour une valeur de 5 345,90 milliards de francs CFA au second semestre 2018 (... )", précise ce rapport de la BCEAO.

Cet accroissement est de 35,43% en volume et 16,04% en valeur, détaille le document.

Il souligne que cette progression enregistrée au niveau de tous les opérateurs reflète "l'adhésion continue des populations aux services de paiement adossés à la monnaie électronique et s'explique par le renforcement des réseaux de distribution déployés dans l'Union par les EME [établissements de monnaie électronoqie]".

Le rapport indique qu'à fin mars 2019, "les opérations intra-UEMOA ont enregistré une progression de 10,79% en volume et de 29,50% en valeur, soit 2,93 millions de transactions estimées à 156,12 milliards de francs CFA".

A titre de comparaison, il y avait 2,41 millions de transferts d'un montant total de 120,56 milliards de francs CFA à fin décembre 2018.

Selon les statistiques, à fin juin 2019, la Côte d'Ivoire demeure le principal émetteur de transferts avec 61,60% de la valeur totale des transactions sous-régionales, tandis que le Burkina Faso se positionne comme le principal récepteur avec 54,28% des transferts.

Sur la période sous revue, la répartition de la valeur des transferts intra-UEMOA montre que les corridors suivant concentrent plus de 79,47% des opérations : Côte d'Ivoire-Burkina Faso (51,62%), Côte d'Ivoire-Mali (17,42%), Mali-Burkina Faso (10,43%).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.