Gabon: J'aime Oyem - Une Association au cœur de l'entraide

28 Février 2020

Elle avait promis venir en aide aux femmes et hommes qui se battent quotidiennement pour subvenir, non seulement à leurs propres besoins, mais à ceux de leur partenaire et enfants. Elle, c'est Estelle Ondo, qui à travers son Association « J'aime Oyem », apporte sa pierre à l'édification de l'aide sociale aux personnes économiquement faibles, en leur octroyant des micro-crédits. C'est une promesse électorale qui, pour les bénéficiaires, est une vérité et réalité.

L'Association « J'aime Oyem » continue de faire des heureux dans le deuxième arrondissement du Chef-lieu de la province du Woleu-Ntem. Estelle Ondo poursuit ses activités socio-politiques. Des activités qui offrent le sourire à plusieurs bénéficiaires. Ces hommes et femmes profitent des micro-crédits qui boostent leurs activités génératrices de revenus. "L'Association J'aime Oyem a pris l'engagement d'aider les braves femmes commerçantes à accéder à un crédit. Cela pour booster leurs activités commerciales, booster leurs activités génératrices de revenus " s'emploie-t-elle à expliquer. Pour elle, le développement à la base commence par là. Le montant globale est de 10.000.000f pour apporter une bouffée d'oxygène à celles et ceux qui se battent pour sortir du monde "des éternels aide-moi".

Partenaire financier important, le patron de Finam fait savoir sa satisfaction quant au choix porté sur son institution financière. Il a d'ailleurs remercié l'élue du peuple pour ce choix,celui de l'établissement financier dont il a la charge. Il estime que travailler ensemble permet d'être plus fort. « Ensemble, nous allons réaliser beaucoup de projets. Sur le plan technique, c'est pour la bonne gestion des fonds que nous avons été choisis. Nous allons les gérer pour que les fonds restent de façon pérenne pour la génération future » soutiendra-t-il.

Il faut tout de même rappeler que les microcrédits sont une promesse électorale des élections législatives 2018. Estelle Ondo a tenu à sa parole. L'élue du deuxième arrondissent de la commune d'Oyem a octroyé des microcrédits à de nombreuses femmes commerçantes. C'est pour elle, un élan de solidarité vis à vis des Hommes qui ne baissent pas les bras. Plusieurs fois membre du gouvernement, cette ancienne ministre en charge de la Famille et de la Décennie de la Femme, dit savoir écouter et comprendre la femme. Pour elle, la solidarité n'a pas de prix. Il faut se battre pour s'entraider les uns et les autres afin de bâtir une société meilleure pour l'Amour du prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.