Seychelles: Pêche illégale - Un bateau de pêche sri-lankais arrêté aux Seychelles

Un bateau de pêche sri-lankais a été intercepté par les garde-côtes des Seychelles.

Il est soupçonné d'avoir pêché illégalement dans la zone économique exclusive (ZEE) des Seychelles.

D'après un communiqué conjoint des gardes cotés et de l'Autorité des pêches (SFA), « Le bateau, avec sept pêcheurs à bord, a été repéré pour la première fois par le Dornier de l'armée de l'air des Seychelles lors d'une patrouille de routine dans une zone au sud de Mahé, le mercredi 26 février 2020.

Le même jour, le navire de patrouille des garde-côtes des Seychelles, L'Étoile, a été envoyé pour intercepter le navire.

Lors de l'arraisonnement les inspecteurs de la SFA ont observé que le navire serait impliqué dans des activités de pêche illégales dans les eaux des Seychelles.

Le bateau a ensuite été escorté jusqu'à Port Victoria, où il est arrivé aux premières heures le vendredi 28 février 2020.

Une enquête est en cours pour déterminer les faits.

C'est le premier cas de pêche illégale présumée enregistré pour l'année 2020.

L'année dernière, sept affaires ont fait l'objet d'enquêtes par les autorités locales, qui ont abouti à cinq poursuites judiciaires.

Les Seychelles ont un territoire maritime de plus d'un million de kilomètres cares.

Le pays a beaucoup de mal à surveiller sa zone économique exclusive et de nombreux rapports font état de pêches illégales par les bateaux sri-lankais et malgaches.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.