Burkina Faso: Le syndicat de police remonté après la mort de 10 policiers dans une attaque terroriste

Photo d'illustration

Ouagadougou, Burkina Faso — L'Union nationale de la Police (UNAPOL) a fait savoir son mécontentement après la mort samedi de dix policiers burkinabè dans une attaque qui a visé le Commissariat dans le Sahel.

"Une fois de plus la police nationale, l'armée nationale et le peuple burkinabè viennent de perdre dix de leurs fils dans des conditions aussi douloureuses qu'inadmissible", a indiqué le syndicat dans un communiqué.L'UNAPOL "condamne la barbarie et l'ignominie de tels actes indignes d'être humains", et invite le gouvernement "à mettre un terme à son tâtonnement et sa tergiversation et à doter convenablement les policiers d'armes appropriées car ils sont engagés dans cette guerre au même titre que les forces armées".

L'UNAPOL a également invité le gouvernement à accélérer le processus d'indemnisation des familles des policiers tombés au cours de ces attaques terroristes.Le syndicat a enfin invité le gouvernement et l'assemblée à voter dans l'urgence une loi de programmation dans le domaine sécuritaire afin d'augmenter de façon générale le niveau d'équipement des forces de sécurité intérieure car la seule loi de programmation militaire ne saurait garantir une sécurité optimale du peuple burkinabè.

"Lassée d'interpeller le gouvernement sur ces différentes questions, l'Unapol sera dans l'obligation de prendre les mesures appropriées pour protéger l'ensemble des policiers", prévient la police.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.