Burkina Faso: Voiries de Ouagadougou - Le bitumage de la route de Toudbwéogo entamé

Le ministre des Infrastructures, Eric Wendenmanegha Bougouma, a officiellement lancé, le jeudi 27 février 2020, à Ouagadougou, le bitumage de la route de Toudbwéogo (arrondissement n°4) et le resurfaçage (réhabilitation) de voiries dans la capitale.

Le Programme présidentiel d'aménagement et de bitumage de voiries à Ouagadougou d'un coût total de 32 milliards F CFA, financé à plus de 90% (30 milliards F CFA) par la Banque ouest- africaine de développement (BOAD) est en marche. En effet, le prolongement de l'Avenue de la Concorde nationale (route de Toudbwéogo dans l'arrondissement n°4) va être bitumé dans douze mois.

C'est l'assurance donnée aux populations riveraines par le ministre des Infrastructures, Eric Wendenmanegha Bougouma, le jeudi 27 février 2020, dans ledit arrondissement, lors d'une cérémonie officielle de lancement.

Longue de trois kilomètres (km) et exécutée à plus d'un milliard F CFA, la route de Toudbwéogo, une fois asphaltée, selon le ministre Bougouma, va soulager les douleurs et peines de ses usagers et riverains.

Cette voie longeant, également, le cimetière de Toudbwéogo et allant au-delà des rails, va être, a-t-il indiqué, recouverte de béton bitumineux et dotée d'ouvrages d'assainissement et d'éclairage de haute qualité. Mais, pour que la partie post-rails soit goudronnée, il va falloir, a expliqué, le ministre des Infrastructures, une concertation avec les habitants aux abords du tronçon.

A ce propos, le député-maire de l'arrondissement n°4, Anatole Bonkoungou, tout en saluant l'initiative du département des infrastructures, a rassuré son premier responsable de rencontrer les populations pour trouver un consensus. Pour le président de la cérémonie, le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, ce projet du gouvernement est à saluer, malgré la situation nationale difficile.

« Le bitumage du prolongement de l'Avenue de la Concorde nationale vient accroître le nombre important de travaux de bitumage de voiries à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et bientôt à Ouahigouya », s'est-il réjoui. Il a dit espérer que tous ceux qui sont sur le tracé de la voie vont comprendre et se déplacer à l'issue du dialogue entamé avec la mairie.

12,3 Km de voiries à réhabiliter

Auparavant dans la matinée du même jour, Eric Wendenmanegha Bougouma a officiellement donné le top de départ des travaux de resurfaçage de voiries de la capitale. Présidée par le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Timbindi Dabilgou, la cérémonie a eu lieu à Bilbalogho dans l'arrondissement n°1 de Ouagadougou.

Le ministre Bougouma, à l'occasion, a indiqué que ce projet de réhabilitation concerne six voies et vise l'amélioration de la fluidité du trafic et la sécurisation des usagers dans la capitale burkinabè.

Il s'agit de la Rue Oumarou- Kanazoé, l'Avenue Saponé, la Rue Naaba-Zombré, la Rue Général Sangoulé-Lamizana, la Rue Ilboudo- Wongyandé et du Président Maurice-Yaméogo, l'Avenue Elie-Saré et Colonel Félix-Tiemtarboum.

Selon lui, ce projet marque la troisième phase du programme de réhabilitation de la voirie urbaine à Ouagadougou avec un total de 12,3 km de rues et avenues pour un montant de plus de deux milliards F CFA en huit mois d'exécution.

A son avis, l'exécutif burkinabè, dans le cadre de ces travaux, bénéficie, non seulement, de l'accompagnement des Partenaires techniques et financiers (PTF) mais aussi, du budget de l'Etat et du Fonds spécial routier (FSR).

Le ministre en charge des transports a, pour sa part, salué, à la fois, cette vision de désenclaver la capitale et le programme du ministère des Infrastructures pour la réhabilitation des routes.

« Nous voulons montrer à nos partenaires de développement que nous sommes capables de construire les routes avec leur appui et celui du budget national, de construire également des programmes de réhabilitation durables », a-t-il déclaré.

Pour ces travaux de bitumage et de resurfaçage lancés, le premier adjoint au maire de la ville de Ouagadougou, Moussa Bélem, a relevé leur importance au développement de la capitale, en particulier et du Burkina Faso, en général.

« Les travaux d'aménagement et de réhabilitation de voiries dans la ville de Ouagadougou vont permettre de faciliter le déplacement des populations, leur accès aux services sociaux de base et améliorer les échanges intra commerciaux », a-t-il signifié.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.