Cote d'Ivoire: Le cirque d'Abidjan dans les rues d'Abobo

Les troisièmes Rencontres internationales du Cirque d'Abidjan (Rica) ont débuté. Des représentations d'artistes venus de tout le continent et d'Europe se produiront jusqu'à dimanche. Ce mardi après-midi, c'est dans le quartier d'Abobo que six compagnies ont donné un spectacle gratuit aux habitants.

Les yeux émerveillés et pointés vers le ciel, les enfants d'Abobo, comme Karina, n'en reviennent pas des acrobaties réalisées à 10 mètres de hauteur par l'artiste béninois de la compagnie Agbe de Houedou. « J'ai peur, je ne peux pas faire ça ! Je peux tomber ! Même si on me paye, je ne peux pas le faire. »

Le cirque est un art marginal en Côte d'Ivoire, et sur le continent en général. Depuis trois ans, le Rica met à l'honneur ces disciplines multiples. Chorégraphies, spectacle équestre, portage... Pour Viviane, c'était une première. « Je suis d'Abobo et c'est la première fois qu'on reçoit ce genre de choses ici. Alors imaginez la joie de voir des trucs qui ne sont pas dans notre quotidien ! Franchement, c'est beau à voir. »

Et c'est justement l'ambition de ce festival. Donner à voir, dans la joie, des spectacles souvent trop effacés de la scène africaine.

Et accessibles à tous, comme le revendique Chantal Djedje, la directrice du Rica. « On a demandé aux gens : "Pour vous, c'est quoi le cirque ?" Et tout le monde nous parlait du "Plus grand cabaret du monde", qu'on ne voyait qu'à la télé. Je me suis dit que c'était quand même dommage que cette discipline, qui réunit tout le monde, on ne puisse pas l'avoir à Abidjan. Donc c'est pour ça que j'ai monté ce festival. Pour qu'un maximum d'Ivoiriens puissent le voir. »

Le festival, qui a débuté lundi, poursuivra ses représentations jusqu'à dimanche, à l'Institut français.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.