Guinée: La société béninoise OCTOGONE rafle le marché de la distribution de produits pétroliers des mains de Star Oil

Après s'être implantée en Mauritanie et au Mali, Star Oil Guinée a démarré ses activités en juin 2011. Cette implantation en Guinée répondait à la vision de l'expansion sous-régionale du groupe.

En 2012, Star Oil Guinée avait entamé une grande activité dans l'approvisionnement en carburants des centrales électriques, de l'aéroport Gbéssia de Conakry et les aérodromes régionaux du pays.

Subitement coup de tonnerre. Confidentiel Afrique a appris que la société OCTOGONE de l'entrepreneur béninois Saka RAZAK a raflé le marché estimé à plusieurs dizaines de millions de dollars.

OCTOGONE s'est engouffré dans un nouvel appel d'offres lancé par l'État guinéen en 2018 dans lequel était en compétition, pour l'adjudication du juteux marché de distribution de produits pétroliers, la junior nigériane Sahara, Star Oil.

Après avoir été l'adjudicataire de 2012-2018, la compagnie Star Oil a perdu le contrat du marché au profit de l'entreprise OCTOGONE, du béninois Saka RAZAK.

La junior nigériane Sahara, amenée par des habitués du palais de Conakry n'a pas digéré la pilule, contestant en coulisses la régularité des procédures.

Il ne reste désormais à Star Oil que son réseau de stations-services dans les préfectures des régions du pays. Nous y reviendrons.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.