Tunisie: Veille technologique

opinion

La banque mobile accapare, de plus en plus, l'attention des clients. A la faveur de la digitalisation, toutes les opérations bancaires peuvent être effectuées à distance, ce qui fait gagner beaucoup de temps et d'efforts à une clientèle exigeante. Les banques tunisiennes qui évoluent dans un environnement concurrentiel sont appelées au cours de la prochaine période à généraliser le digital et à opter pour le Fintech qui constitue une solution pertinente pour les clients qui cherchent performance, rapidité et sécurité.

D'ores et déjà, plusieurs banques locales ont introduit des équipements intelligents et sécurisés pour effectuer un ensemble d'opérations bancaires. Mais la touche humaine demeure nécessaire pour planifier, instituer une bonne gouvernance et inciter le personnel à toujours faire mieux pour un service adéquat répondant aux normes de qualité. La prudence demeure également du ressort des cadres bancaires qui doivent tout mettre en œuvre afin de réduire la marge d'erreur dans l'évaluation des projets présentés.

Les banques tunisiennes ont réalisé, dans leur majorité, des chiffres probants au cours de 2019 à la faveur de ces services de haut niveau, ce qui les incite à redoubler d'effort pour maintenir la barre haute et satisfaire une clientèle exigeante, qui demande toujours plus en matière de nouveaux services et produits. Pour gagner le pari de la compétitivité et préserver leur place, nos banques sont appelées à assurer la veille technologique pour adapter le secteur aux nouvelles normes et s'orienter vers le digital qui a plusieurs vertus et avantages.

Les banques tunisiennes doivent investir dans les technologies de pointe pour pouvoir concurrencer les banques étrangères déjà installées dans notre pays et qui ont atteint un degré de performance très élevé à la faveur des serveurs qui garantissent la rapidité, la sécurité et l'efficacité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.