Angola: Le pays exhorte les guinéens à respecter la constitution

Brasília — Le ministre angolais des Relations extérieures, Manuel Augusto a déclaré mardi, depuis Brasilia, que le Gouvernement angolais exhortait les acteurs politiques de la Guinée-Bissau à respecter la constitution pour la normalisation et le développement économique et social de ce pays lusophone de l'Afrique occidentale.

La Guinée-Bissau vit une crise postélectorale provoquée par l'arrivée au pouvoir, malgré la Cour suprême, du candidat proclamé vainqueur des élections de 2019, par la Commission électorale nationale (CNE), Umaro Sissoco.

S'exprimant à la presse, après l'entretien à Brasília, avec son homologue brésilien, Ernesto Araújo, Manuel Augusto a fait savoir que le Gouvernement angolais soutenait les initiatives du dialogue, tout en condamnant fermement le recours à la violence et aux tentatives de la prise de pouvoir par des moyens illégaux.

Selon le ministre, l'Angola attend la proclamation officielle des résultats par la Cour suprême de la justice, pour qu'en définitive soient reconnus les résultants électoraux.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.