Angola: Stade de martyrs - La CAF autorise la RDC à livrer son match contre l'Angola

Pendant que l'opération de fermeture des stades ne répondant pas aux exigences de la CAF est en cours comme l'avait signifié le Président de la FECOFA, Constant Omari Selemani, à l'issue du Café de presse devant les médias nationaux, le Stade de martyrs de la Pentecôte va, nonobstant cette menace de la CAF, accueillir la rencontre opposant les Léopards contre les Palancas negras d'Angola, match prévu pour le samedi 28 mars 2020. La grande instance de football en Afrique a d'ores et déjà donné son autorisation au plus grand plaisir des congolais.

Gratifié parmi les stades qui vont abriter les rencontres de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Cameroun 2021, le stade de martyrs de la pentecôte sera à l'abri de ce grand rendez-vous, qui va devoir opposer les Léopards de la République Démocratique du Congo contre les Palancas Negras d'Angola.

Avant d'y arriver, les autorités compétentes du pays vont devoir intervenir aux normes requises par la CAF, afin de rendre cette grande marmite concurrentielle à d'autres stades africains qui respectent tant soit peu le standard international. Déjà, parmi les travaux à réaliser, il faudrait impérativement une nouvelle pelouse synthétique, une lumière adéquate, l'aménagement des tribunes et l'entretien général du site afin que la RDC échappe à cette sanction qui guette à sa porte.Il sied de rappeler que la fédération Zimbabwéenne est la première instance à être condamnée par la Confédération africaine de Football.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.