Congo-Kinshasa: Travaux d'échange sur la retenue de l'IPR - Les professeurs d'universités soumettent deux observations à la DGI

Après plusieurs mouvements de grève observés sur l'étendue de la République Démocratique du Congo par les différentes corporations syndicales concernées par l'Impôt professionnel sur les rémunérations (IPR), la Direction générale des impôts (DGI) trouve finalement un cadre d'échange pour mettre un terme à ces échauffourées intempestives dans le pays.

C'est depuis le lundi 2 mars dernier, que le coup d'envoi a été donné avec les délégations syndicales des professeurs de différentes universités de la ville de Kinshasa.La première journée d'échange a débuté avec les trois délégations syndicales des professeurs des universités et instituts de la capitale congolaise à savoir, l'Université de Kinshasa (UNIKIN), l'Université Pédagogique Nationale (UPN) et l'Institut Supérieur de Commerce (ISC/Kinshasa).

Ces délégations syndicales ont affirmé ne pas s'opposer au paiement des impôts sachant qu'il s'agit là d'un devoir civique. Par contre, ils estiment qu'il faudrait plutôt payer un impôt qui soit juste et légal. "Nous ne sommes pas des inciviques, nous voulons payer un impôt juste et légal. Il faut que la loi soit respectée car la loi budgétaire est une loi", a déclaré l'un des délégués.

Au terme des cet entretien, les délégations syndicales invitées à ces travaux ont soumis deux observations à la DGI qui, à son tour, devra les transmettre à l'Exécutif national.Primo, les professeurs ne savent pas distinguer la rubrique concernée par cette retenue. Ils exigent donc une explication claire pour leur permettre de respecter la loi. Secundo, ils estiment que la loi sur le statut spécial du personnel d'enseignement supérieur doit être suffisamment éclairée, au regard de plusieurs zones d'ombres qu'elle contient.

Ce faisant, les responsables de la DGI ont pris bonne note de toutes ces observations et ont promis de les faire parvenir à qui de droit pour un examen approfondi au cours de la session budgétaire qui s'ouvre ce 15 mars au palais du Peuple.Outre les professeurs des universités, la Direction Général des Impôts prévoit également des échanges pour le reste de ces journées avec les magistrats, médecins et toutes les autres couches de la société concernée par la retenue de l'Impôt professionnel sur les rémunérations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.