Cameroun: Communauté urbaine de Kribi - Guy Emmanuel Sabikanda aux commandes

La passation technique de services entre le délégué du gouvernement et le nouveau maire de la ville a eu lieu hier.

Pas de repos pour le premier maire de la ville de Kribi. 24 heures après son élection, Guy Emmanuel Sabikanda est au perron de l'Hôtel de ville de Kribi pour accueillir le préfet de l'Océan. Antoine Bisaga vient procéder à la passation technique de services entre le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Kribi et le tout nouveau maire de la ville.

Comme s'il n'osait marcher sur les traces de Louis Jacques Mazo, l'unique délégué du gouvernement qu'aura connu la ville de Kribi, Guy Emmanuel Sabikanda se montre très réservé mais ému. Quelques pas de plus, et le voici dans le bureau de celui-là dont il a été grand conseiller pendant une dizaine d'années. Le rituel de passation technique de services, la signature des documents, a duré un quart d'heure. Le préfet, saluant le travail abattu par le délégué du gouvernement, a demandé au nouveau maire de la ville de Kribi d'être un homme de rigueur.

Si l'on ne connaît pas encore officiellement ses premiers projets, on sait déjà que la cité balnéaire sera une ville moderne. L'éclairage public, l'arrivée des taxis, l'embellissement des plages et la lutte contre le désordre urbain sont entre autres, les premiers dossiers de Guy Emmanuel Sabikanda. Alors que certains ne comprennent pas encore que la décentralisation est effective, le nouveau maire de Kribi rassure qu'il va s'appuyer sur le code général de la décentralisation.

Un code qui, selon lui, trouve des réponses à toutes ses préoccupations. D'après les populations de Kribi, le premier maire de la ville est un homme d'une grande sagesse, un homme de courage et de conviction forte. Elles pensent que les nouvelles fonctions de l'ancien maire de la commune de Kribi II répondront à leurs attentes et à celles des autres personnes de passage à Kribi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.