Guinée: Marché du FNDC à Labé - La réalité qui dément les arguments de Madifing Diané

Une marée humaine lors de la manifestation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)

Après plus d'un mois de rupture d'avec les marches pacifiques au profil des résistances actives qui du reste ont été réprimés dans le sang,le FNDC a repris jeudi les mouvements populaires.

Il n'y a pas eu cours, le marché est resté fermé, pas une station d'essence n'a servi encore moins une banque et les militants ont avalé sans se plaindre le parcours revalorisé.

13 h,sur la place du Tinkisso, juchés sur deux mini-bus, les leaders du FNDC se sont relayés pour leur discours.

Premier au parloir, Younoussa Baladé de l'UFDG s'est félicité d'une victoire d'étape contre un coup d'état constitutionnel.

Puis Thierno Abdourahmane Diallo chargé des opérations du front a remercié les vrais combattant que sont les militants,eux qui s'emploient à dire stop au président Alpha Condé et à son gouverneur de région Madifing Diané, instigateur des violentes répressions des semaines écoulées et qui ont conduit à la militarisation de la ville.

La dernière à faire l'exercice est dame Yacine Diallo qui a crié des slogans hostiles au régime.

L'image insolite de la journée est ce pick up militaire fendant la foule, escortée par la foule,ses passagers reprenant les signes du combat FNDC et les chansons de la cause.

Chose importante, pas un heurt n'est survenu et pas un seul cas de violence comme pas une barricade n'a été érigée dans les rues de la cité de karamoko Alfa, ce jeudi.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.