Madagascar: Vol d'eau et d'électricité - La Jirama démasque de grandes sociétés

Le tableau de chasse de la Jirama s'est garni de quelques grands noms.

De grandes sociétés dont l'imprimerie d'une société de presse, deux hôtels de renom dans la capitale ont été appréhendés par la compagnie dans sa lutte contre les vols d'eau et d'électricité. Le communiqué de la Jirama parle d'un flagrant délit. Les contrevenants ont été découverts dans le cadre des opérations de ratissage effectuées par la compagnie. Un hôtel deux étoiles à Nosy Be figure aussi parmi la prise, pour un préjudice évalué à 1 milliard d'ariary. Si la Jirama privilégie, avant tout, le règlement des sommes dues, des procédures judiciaires ne sont pas écartées en cas de non paiement, indique une source auprès de la Jirama.

Les actions de ratissage n'épargnent ainsi personne, aussi bien particuliers qu'entreprises de toutes les tailles. En 2019, plus de sept cent soixante dix infractions ont été, constatées. « Notre priorité cette année est de lutter contre les vols qui grèvent les comptes de la société », a toujours déclaré le PCA de la Jirama Solo Andriamanampisoa. Dans ce sens, les activités d'audit et de lutte contre les fraudes sont rattachées au conseil d'administration. La compagnie s'est dotée, par ailleurs, d'outils de géolocalisation pour densifier le ratissage.

Les opérations ont levé le voile sur plusieurs pratiques frauduleuses dont des complicités entre locataires et agents de la Jirama. « Il y a plusieurs cas où des locataires ne paient pas leurs factures sans que leur courant ne soit coupé. Ce sont les propriétaires qui paient au final », explique la source. Cinq agents de la Jirama à Ambositra ont, d'ailleurs, été licenciés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.