Cameroun: Sangmelima-Bikoula - Le chantier reprend vie

Grâce à la reprise des décaissements par le bailleur de fonds, les travaux sur cet axe de la transfrontalière entre le Cameroun et le Congo ont été relancés.

Après environ un an d'arrêt, du fait de la suspension des décaissements par le bailleurs de fonds, de la non libération des emprises, et de la faible mobilisation de l'entreprise, les travaux ont repris sur l'axe Sangmelima-Bikoula (65 km).

Les engins sont visibles, perturbant à nouveau le calme de la forêt. Ici on creuse, là on terrasse, plus loin on prépare du gravier qui servira au revêtement de la route. Les équipes du chantier sont enthousiastes.

C'est que le bailleur de fonds, la Banque islamique de (BID), a repris ses décaissements. C'est donc avec satisfaction qu'Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics (Mintp) en a fait le constat hier.

C'est dans le cadre de la visite de quatre jours qu'il a entamée mercredi dernier sur les chantiers de la région du Sud, principalement la construction de l'axe Sangmelima-Ouesso reliant le Cameroun et la République du Congo. Objectif, identifier et évaluer les obstacles à lever pour cet important axe soit livré selon le calendrier préviennent, en fin 2020.

Autre motif de satisfaction pour le membre du gouvernement, les assurances données par l'entreprise iranienne Kayson chargée d'exécuter les travaux et la mission de contrôle que le chantier sera cette fois conduit à son terme. Pour ce faire, des directives ont été données par le Mintp sur le terrain, mais aussi lors de la réunion d'évaluation.

À titre d'illustrations, les propriétaires des trois maisons et deux étangs piscicoles recensés sur l'assiette de la route seront indemnisés par anticipation, en attendant l'aboutissement des procédures y relatives.

Le ministre a également encouragé les entreprises à veiller à la préservation de l'environnement des populations minoritaires impactées par le projet. Le déploiement du Park national de génie civil pour les terrassements a aussi été préconisé.

A ce jour, les travaux sont exécutés à 62% pour une consommation des délais de 70%. Sur la deuxième section, Bikoula-Djoum, longue de 35,6km, Emmanuel Nganou Djoumessi a également exprimé sa satisfaction quant à la conduite générale des travaux réalisés par Arab Contractors. La journée a également permis au Mintp et à sa suite d'évaluer les travaux sur les tronçons Mintom-Lele, Lele-Ntam-Mbalam.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.