Afrique: L'information sur l'urgence climatique, cheval de bataille des "Panafricaines"

Casabablanca, 7 mars (APS) - Les journalistes africaines venues participer à la 3éme édition du Forum des "Panafricaines" ont pris l'engagement de se mobiliser pour porter l'information sur "l'urgence climatique afin d'amener les décideurs, la société civile à prendre les bonnes décisions et renverser la et tendance".

"On a vu l'engagement de ces 300 femmes présentes à Casablanca, et nous attendons des participantes des actions concrètes une fois rentrées au pays pour porter le plaidoyer, la sensibilisation autour de la question", a déclaré Houraye Thiam, membre du comité permanent du réseau.

Le but est de faire en sorte que "les populations soient plus informées sur cette problématique", a-t-elle précisé à la clôture du forum à Casablanca, au Maroc.

"Le rôle des médias face à l'urgence climatique", est le thème principal retenu cette année, pour conduire les actions des Panafricaines durant toute l'année, après un rapport des différents ateliers tenus la veille.

Hourèye Thiam considère que "chacune devrait être ambassadrice de cette thématique au niveau national, pour que la sensibilisation, le plaidoyer le changement de comportement des populations puissent se faire à travers les médias".

"Nous sommes des leaders d'opinion, nous sommes des porteurs de voix et nous avons cette obligation d'accompagner les gouvernants, les populations et la société civile à porter cette problématique [... ]", a-t-elle fait valoir. Elle avance que "les changements climatiques impactent l'environnement, l'agriculture, la disponibilité de l'eau, l'assainissement de nos villes, notre santé et notre cadre de vie".

Cette année, "les Panafricaines" vont se mobiliser à travers le comité permanent pour superviser et conduire les actions sur le terrain, afin que les relais puissent se constituer dans les pays du continent, a-t-elle assuré.

Une chartre du réseau a été validée pour vulgariser les actions menées durant toute l'année avant le prochain Forum annuel prévu au Maroc.

"Il faut qu'on sente que les journalistes africaines se mobilisent pour que la planète se porte mieux", a-t-elle lancé. Dans cette optique, des activités de renforcement de capacités seront mener, pour aider les journalistes à mieux cerner les enjeux de l'urgence climatique.

"C'est une année de mobilisation autour de la thématique du rôle des médias, autour de la question du changement climatique", signale Khadija Boujanoui, présidente comité parité et diversité au Groupe de presse 2M, co-organisatrice du forum et membre du comité permanent.

Pour elle, les médias doivent être les acteurs du changement, parce que responsables de l'information auprès des populations.

C'est un choix pertinent de proposer que les actions soient centrées sur la sensibilisation et l'information sur le changement climatique durant toute l'année, a-t-elle souligné. "Le forum se termine, mais la mobilisation commence maintenant", a-t-elle décrété.

De l'envoyée spéciale de l'APS

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.