Tunisie: AMVPPC - Un opérateur culturel au service des malvoyants et déficients visuels

Après le lancement de l'application « Bardo Up » en collaboration avec l'Institut National du Patrimoine (INP) et grâce à la coordination scientifique de la directrice du Musée National du Bardo, l'Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle (AMVPPC) s'engage de nouveau « pour une intégration pleine et entière des personnes aveugles et malvoyantes dans les lieux patrimoniaux », informe l'Amvppc sur sa page facebook.

Dans le dispositif qui avait été réalisé, il y'avait eu la mise en place d'une application dédiée en réalité augmentée sur smartphone et tablettes pour les visiteurs et une autre consacrée aux aveugles et aux malvoyants ( » Le téléchargement de cette application est d'ores et déjà disponible dans Play store « ).

Dans le second produit, l'Agence avait associé grâce à la société 3DWAVE réalisatrice de l'application, l'Association Braille pour l'Education et la Culture impliquée notamment dans l'écriture des notices en braille en trois langues (arabe-français-anglais) et dans le test de la qualité des statues imprimées en 3D avec « Feedback ».

La Directrice du Musée national du Bardo, Fatma Nait Yghil archéologue-historienne de l'époque romaine a rédigé des notices trilingues d'une quinzaine d'objets reproduisant quatre mosaïques (triomphe de Neptune, le don de la vigne à Ikarios, le pêcheur à la ligne et la scène de boxe avec deux athlètes aux prises) et dix sculptures (statues de Venus pudique, Venus drapée , déesse Isis, Dionysos à la panthère, statue masculine à la corne d'abondance, statues de deux femmes drapées, l'autel de la Gens Augusta, l'impératrice Faustine) et un bouclier zodiacal ont été imprimés.

Après cette expérience immersive, l'Association Braille pour l'Education et la Culture a sollicité, dans le cadre des projets » TFANEN « , financé par l'Union Européenne le partenariat de l'AMVPPC pour une expérience similaire aux musées archéologique de Sousse et du Bardo. Elle se fonde sur la préoccupation légitime de l'inclusion de publics handicapés dans des lieux d'expression sensible de l'humanité. Ce projet vise à inventer de nouveaux modes de médiation au bénéfice de tous à travers de nouvelles déclinaisons, notamment le Scan 3D des statues et des mosaïques, la restitution des objets scannés, l'impression en 3D des 40 objets présélectionnés, la mise en place d'une application mobile audio guide (avec alimentation autonome) qui permet aux visiteurs, notamment aux malvoyants, de visiter les deux musées sans besoin d'accompagnement.

Dans le souci de mener une réflexion particulière sur sa relation avec le visiteur « malvoyant ou déficient visuel », l'Agence s'oriente vers l'adoption d'une stratégie pour faire apprécier des œuvres purement visuelles à des personnes dont le sens de la vue est profondément altéré à travers un protocole d'accord avec l'Association Braille pour l'Education et la Culture porteuse du projet.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.