Afrique de l'Est: Les Seychelles cèdent la présidence de la Commission de l'Océan Indien aux Comores

Victoria, capitale des Seychelles

Le maintien de la stabilité régionale à Madagascar et aux Comores a été l'une des réalisations de la présidence des Seychelles a déclaré Vincent Meriton le vice-président des Seychelles.

Les Seychelles ont présidé le Conseil des ministres de la Commission de l'Océan Indien (COI), pendant un an.

Le vice-président Vincent Mériton s'est exprimé lors du 34e Conseil des ministres qui s'est tenu à l'hôtel Savoy dans le district de Beau Vallon, au nord de Mahé.

M. Meriton a déclaré que la Commission "est la seule organisation régionale qui puisse réellement mesurer les besoins de nos pays pour faire face aux menaces économiques, climatiques et sécuritaires".

Il a ajouté que "c'est dans cet esprit que je sens que les Seychelles se sont engagées pendant leur présidence à promouvoir davantage la stabilité régionale en organisant des missions d'écoute et de dialogue ... à Madagascar et aux Comores".

La Commission de l'Océan Indien -- une organisation intergouvernementale créée en 1982 -- comprend les Seychelles, Madagascar, les Comores, Maurice et la Réunion, un département français d'outre-mer.

Lors du Conseil des ministres, les Seychelles, archipel de l'Océan Indien occidental, ont passé la présidence aux Comores. La présidence de la COI est tournante chaque année.

Lors de la 34e session, la Commission a signé trois accords principaux, dont une convention de financement de projet, un accord sur un relevé des décisions prises par les membres du Conseil et l'accord de Victoria, qui prévoit l'organisation d'une réunion tous les cinq ans pour aborder différents sujets.

Les questions liées au changement climatique, à la sécurité maritime et à la santé publique ont également été abordées pendant le mandat des Seychelles.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.