Cote d'Ivoire: Journée internationale de la femme - Myss Belmonde Dogo aux hommes :" Aidez nos mamans à être indépendantes"

Myss Belmonde Dogo a profité de cette célébration de la Journée internationale de la femme, pour souligner avec force, l'importance que le Président Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly accordent aux femmes et en particulier aux femmes rurales. Parce qu'elles sont les plus grandes productrices de vivriers et qu'elles assurent l'autosuffisance alimentaire.

Pour Myss Belmonde Dogo, la traduction de cette volonté du Chef de l'État est la création d'un secrétariat d'État spécialement dédié à l'autonomisation des femmes de Côte d'Ivoire. Aux mamans attentives, elle a souligné qu'elles restent et demeurent le pilier, le socle de la famille. D'où cette célébration de la Jif. Cependant, elle a tenu à préciser que la femme ne peut être autonome sans l'homme qui reste le chef de famille. Cette célébration donc, a-t-elle indiqué, n'est pas une opportunité d'affronter les hommes. « L'autonomisation, ce n'est pas que l'argent. Les femmes doivent prendre conscience qu'elles ont un potentiel en elles. Il vous revient de prendre conscience de ce potentiel » a-t-elle interpellé. Pour la secrétaire d'État, l'alphabétisation des femmes est un facteur très important dans l'autonomisation. C'est pourquoi, elle a promis qu'en 2021, elle reviendra à Didiévi pour savoir si les femmes ont appris à lire et à écrire.

Aux hommes, et particulièrement aux chefs, elle leur a fait savoir que la femme a droit à la terre pour cultiver. Raison pour laquelle, elle les a engagés à leur céder des portions de terre, d'autant que tout ce qu'elles cultivent, c'est pour le bien de la famille. "Aidez nos mamans à être indépendantes", a-t-elle plaidé, avant d'exhorter avec insistance les femmes à rembourser les prêts qu'elles vont contracter, afin de ne pas pénaliser les autres.

« Le Premier ministre a donné, c'est vrai, c'est votre argent, mais si vous travaillez et que vous ne remboursez pas, vous allez bloquer le processus", a indiqué la représentante du Premier ministre, puis de conclure : « Je suis convaincue que d'ici 2021, les 30 millions FCfa vont être transformés en 60 millions FCfa".

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.