Madagascar: Kick boxing - Xtrême Combat - Les nouvelles générations en démonstration

Des combats intenses étaient au rendez-vous de la troisième édition de l'Xtrême Combat au Palais des Sports Mahamasina.

Comme ce qu'il avait toujours voulu, Lavakely, le champion du monde Junior en kick boxing avait confirmé sa suprématie face à Menavolo. Par ailleurs, les nouvelles générations en sport de combat ont brillé lors de la troisième édition de l'Xtrême Combat organisé par le club Lion Force.

Le Palais des Sports Mahamasina était en surchauffe, samedi dernier, à l'occasion de la troisième édition du tournoi national baptisé Xtrême Combat, une initiative du club Lion Force, sous l'égide de la Fédération malgache de kick boxing. Dans un Palais plein comme un œuf, l'événement a tenu toutes ses promesses en termes de spectacle, de suspens, ainsi que de bonne organisation. Mis à part le kick boxing, quatre autres sports de combat à savoir, le pancrace, le K1, le savate pro et la boxe anglaise y ont été aussi représentés. En effet, les quinze combats de défi programmés se sont bien déroulés comme prévu. Seul Marc du Cosfa n'avait pas eu d'adversaire alors qu'il devrait croiser le fer avec Hery du Cobra.

Le combat de vedettes de la compétition était celui de Justin Zafy Mariamo alias Lavakely, le boxeur du club Etoile du Sud, déjà sacré champion du monde en catégorie junior et Jean Christian Heriniaina, très connu sous le nom de Menavolo du club Lion Force. La bataille a finalement tourné en faveur du premier par points après le troisième round. Les deux protagonistes n'ont pas dépensé beaucoup de temps à s'observer au début du combat, puis passèrent rapidement au corps à Corps. Malgré les expériences de Menavolo et le temps qu'il a passé en Chine durant des mois pour élargir cette compétence en combat professionnel, Lavakely reste le meilleur et il sait se faire respecter par son talent. Le combat en savate pro s'agissait du duel serré entre Jhonny du 3FB, ancien vice-champion du monde et Alain de la ligue Vakinankaratra, le double champion de Madagascar, notamment en kick boxing et en savate. Très habitué en boxe anglaise avant de se lancer en savate pro, Jhonny est plutôt à l'aise dans son combat et a trouvé le chemin de la victoire. Il a bien géré son souffle pendant les cinq rounds. Ainsi, il a mené plusieurs projections au bord du ring et a commencé à tracer sa victoire au troisième round. Quant à Alain, la fatigue a tant persisté, ce qui l'a mis en difficulté lors du dernier round. Pourtant il a pu se débarrasser des gros directs balancés par Jhonny, qui pourrait le mettre en KO. Ainsi, Joël, le jeune tireur de Manankara a pu mettre sa pression sur Rasta qui était un des meilleurs boxeurs malgaches et devenu actuellement coach.

Un des combats le plus attendu mais qui avait pourtant déçu le public était le duel en K1 entre James Carter du Scorpion et Mamy Devoly de 3FB. C'était le plus rapide des combats de cet après-midi puisqu'il n'a duré qu'une minute. En effet, Mamy Devoly était disqualifié à cause de son agressivité contrairement à la discipline dès le premier round. Il s'est mal comporté par la suite et les juges ont tout de suite déclaré sa disqualification. James Carter a été sans conteste la vedette du combat.

Combat des maîtres. En boxe anglaise, Zakaria et Soloniana ont livré un combat intense et nostalgique. Tous les deux ont été membres de l'équipe nationale à l'époque et ont porté haut les couleurs malgaches aux Jeux des Iles de L'Océan Indien. Pourtant Zakaria a fait tomber Soloniaina à l'unanimité des juges. Pour le combat du pancrace, Fifaliana s'est imposé face à Jaël par points. Pour les autres combats en kick boxing, Marc Lougar du club Scorpion a défait Navalona celui du FTBF au fil d'un combat très disputé. Lava Mickael du CISC, ancien champion d'Afrique a battu Jimmy, le capitaine de l'équipe nationale. Enfin, Vohary Pierre, l'expatrié a défait sans forceps Cassus du Cospn. Chez les hostilités féminines, la rencontre entre les deux combattantes membres de l'équipe nationale en l'occurrence Natacha et Rindra a bien attiré l'attention du public. La victoire s'est tournée en faveur de la première par point. Annita, de sa part, a défait Claudia, tandis que Sandra a pris le dessus sur Onja. Les champions ont été chacun primés de 200.000 Ar , tandis que 100.000 Ar pour les vice-champions.

« C'était une grande première et les férus du kick boxing ont retrouvé encore une fois leur discipline préférée après une année de silence. C'était d'ailleurs notre premier objectif, ainsi que de remettre à l'orbite le niveau technique des combattants malgaches. L'objectif est donc atteint, les participants se sont bien préparés et les combats se sont déroulés à merveille. Nous avons déjà envisagé une autre compétition plus gigantesque que celle-ci » a déclaré Boto Gilbert, président du Lion Force.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.