Madagascar: Sports de combat - X-treme - Les expérimentés confirment, les jeunes surprennent

Les amoureux des sports de combat gâtés. Une vingtaine de combats de défi de disciplines différentes, s'est tenue samedi au Palais des Sports à Mahamasina.

Succès fulgurant. La troisième édition de l'X-trême, organisée par le club de kick-boxing Lion force de Mahamasina, a séduit les férus de sports de combat venus nombreux ce samedi, pour remplir le Palais des Sports, dans un décor époustouflant. Ceci dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire du club. Plusieurs combats de défi open ont été programmés, dont quatorze en kickboxing, deux combats des maitres de boxe anglaise et un chacun en savate pro, pancrace et K1. Les combats de kick ont été tous à rebondissement.

Le champion d'Afrique, Billy Soldat de l'Étoile du Sud, a été impressionnant avec ses puissants low-kicks et coups de genou. Ainsi, il a nettement pulvérisé Good Frey d'Anosizato. Joël de Manakara, un des disciples du DTN, Anigael Gastros, surprend, pour sa part, Patrice Rasta, multiple champion national et porte-fanion de la Grande Ile au sommet continental. Rasta a pourtant dominé le premier round avec ses rapides coups de pied d'arrêt. Les expériences du kickboxer de l'Étoile du Sud n'étaient pas suffisantes face aux ripostes de Joël, qui a comme palmarès le trophée du Gala international de la Réunion en 2017.

Et Lavakely, champion d'Afrique a balayé Menavolo par KO au troisième round. «Nous voulons bien relancer le kickboxing, en particulier dans le but de rehausser le niveau technique des combattants », confie Boto Gilbert, fondateur et premier responsable technique du Lion Force. Les vainqueurs ont reçu chacun 200 000 ariary tandis que les vaincus ont eu 100 000 ariary.

Combats des maitres

De grands champions et olympiens ont refait surface aux combats de défi de boxe anglaise. L'olympien de Beijing en 2008, Soloniaina Razanadrakoto, a battu par points le multiple champion national et médaillé des Jeux des Iles, Jackarie. Et Lalaina Rabenarivo, olympien d'Athènes en 2004 et médaillé d'or des Jeux de Iles a, pour sa part, disposé de justesse du jeune Sambatra. En savate pro, Johnny Rakotondrabe, vice-champion du monde, s'est imposé face à Allain Ratovoson de Cosfa de Vakinankaratra. Le jeune champion national, en savate et en kick, a encore maîtrisé la situation au premier round. Plus expérimenté, Johnny le gaucher a, par la suite, imposé son rythme à partir de la deuxième période en encaissant des pluies de coups de poing et pied.

Le combat de K1 entre Mamy Devoly de 3FB et James Carter de Scorpion a été la honte de l'événement. Le juge a arrêté le combat au deuxième round à la suite d'un antijeu de Mamy. Le combat a été relancé après quelques minutes, mais Mamy, incontrôlable, a projeté son adversaire à l'extérieur du ring. Et ce n'est pas tout, même si les juges ont ordonné d'arrêter définitivement le combat et déclaré Mamy disqualifié, ce dernier a soudainement

frapper d'un coup de pied Carter. Lion force concocte un autre événement du genre cette année mais plus grandiose, invitant cette fois des combattants étrangers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.