Cameroun: MASA 2020 - Les hostilités sont lancées

Samedi dernier, cette 11e édition du Marché des arts du spectacle d'Abidjan sous le thème : « Afrique-Monde », s'est ouverte avec une grande parade et une cérémonie officielle.

Abidjan accueille l'Afrique. Ils viennent de plus de 40 pays du continent pour vendre et acheter des spectacles dans différentes disciplines artistiques allant de la musique, à la danse, en passant par l'humour, le théâtre, le slam... Bref tout art qui donne lieu à l'émulation, au spectacle. Car c'est ce dernier mot qui va réunir pendant une semaine, des milliers d'artistes et de producteurs internationaux dans la bouillante capitale ivoirienne. Depuis samedi, et ceci jusqu'au 14 mars prochain, le Marché des Arts du spectacle d'Abidjan (MASA) est ouvert. Et la cérémonie d'ouverture, ou plutôt la journée d'ouverture - les festivités d'introduction s'étant étalées jusqu'au bout de la nuit avec un concert géant réunissant des artistes comme DJ Kerozen ou Espoir 2000 - a frappé de sa prouesse les populations de la commune d'Abobo, située au nord d'Abidjan.

Les Abobolais donc, comme on les appelle, ont été les témoins privilégiés de « Abidjan Danse Parade », un coup d'envoi contemporain de cette 11e édition du MASA. A événement exceptionnel, parade exceptionnelle. Mené par plus de 2.800 danseurs issus de différentes troupes originaires du Brésil, du Canada, des Etats-Unis, de Haïti et de Trinité-et-Tobago, ce ballet géant a donné un avant-goût délicieux des prestations à servir tout au long de cet acte 11, placé sous le thème : « Afrique-Monde ».

L'avenue entre le carrefour Samaké et la mairie d'Abobo s'est revêtue d'une belle diversité artistique, entre créations urbaines, costumes et autres panoplies mettant sur le devant de la scène : mode, stylisme, peinture, body-painting, graffiti, nouvelles technologies, etc. La carte de la proximité est jouée par les organisateurs du MASA, bien décidés cette année à aller au plus près des consommateurs de spectacles. Daniel Kablan Duncan, vice-président ivoirien, qui coiffait l'ouverture officielle samedi dernier au palais de la Culture à Treichville, a rappelé que cette année, le dispositif est bien en place pour célébrer ce moment vibrant de la culture africaine et sa complicité avec d'autres horizons. Comme pour bien stimuler cette problématique, le Canada, pays à l'honneur, va jouer les entremetteurs entre lesdites cultures. « Fait propice à l'échange et à l'ouverture d'esprit », d'après le Pr. Yacouba Konaté, directeur général du MASA.

Le MASA 2020 se veut novateur et plus attractif pour les jeunes. Hormis la parade d'ouverture, cette tranche d'âge sera attirée par des articulations comme le Zone Street Arts ; la journée écologie-jeunes publics avec en prévision plus de 1000 arbres à planter ; le MASA des écoles et des jeunes virtuoses, qui invitera des artistes au sein des établissements. Ce 11e Marché, en « in » comme en « off », va convier plus de 2000 artistes, diffuseurs, journalistes de 49 pays pour plus de 300 spectacles au palais de la Culture d'Abidjan-Treichville, dans les districts de la capitale comme Yopougon ou Koumassi, à l'Institut français, au Goethe Institut et sur d'autres sites. Et jusqu'au 14 mars, des activités en marge sont attendues, entre autres le MASA Jazz Festival ou les 30 ans du Zouglou.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.