Cameroun: Sangmelima-Djoum-Ouesso - Le pays accélère les travaux

Les pouvoirs publics et les entreprises mobilisés pour livrer les tronçons restants entre juin et novembre 2020.

Au sortir d'une visite des chantiers, un train de mesures a été pris pour que l'ensemble des travaux soit livré à la fin de cette année 2020, pour définitivement relier le Cameroun au Congo, et désenclaver les localités traversées par ce bitume long de plus de 300 km entre les régions du Sud et de l'Est.

Sangmelima-Mekok-Bikoula : les travaux ont repris

La visite de chantier effectuée par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi le 05 mars dernier a permis de constater que la vie reprend sur le site de construction de cette route longue de 65km. Cette première section de la transfrontalière Sangmelima-Ouesso a en effet souffert, pendant un moment, de la suspension des financements du bailleur de fonds qu'est la Banque islamique de Développement. L'occupation des emprises et le faible déploiement de l'entreprise iranienne Kayson Inc faisaient également partie des freins à l'avancement des travaux démarrés en octobre 2012. Les engins déployés sur les sections encore en travaux, la mobilisation du personnel de l'entreprise et les assurances données par la mission de contrôle portent à croire que comme annoncé, les travaux exécutés à 62% pour une consommation des délais de 70% seront livrés en juin 2020.

Lors du passage du Mintp, les travaux de terrassement étaient terminés sur un peu plus de 55 km sur les zones sans obstacle et étaient en cours d'exécution sur le reste du linéaire. Le linéaire total des zones d'obstacles restant est de 7,2km tandis que les travaux de terrassement restant concernent 4km sur l'ensemble du linéaire. Et pour aider l'entreprise à aller plus vite, le Mintp a prescrit le payement anticipé des populations qui sont encore sur l'emprise du projet, et le déploiement du Matgenie pour l'achèvement des travaux de terrassement. Un peu plus de 35 milliards de F sont nécessaires pour cette route, dont 34,7 déboursés par la BID.

Bikoula-Djoum : on y est presque

Sur la deuxième section, Bikoula-Djoum, longue de 38 km, Emmanuel Nganou Djoumessi a également exprimé sa satisfaction quant à la conduite générale des travaux réalisés par Arab Contractors financés par plusieurs bailleurs (Fonds koweitien de développement économique arabe, Fonds saoudien de développement, Banque arabe pour le développement économique en Afrique, Fonds de l'Opep pour le développement international). Coût total des Travaux, plus de 30 milliards. L'entreprise a même parfois pris les devants, notamment en ce qui concernent la prise en charge des populations, pour avancer. D'ailleurs, des mesures ont été prises pour déplacer tout en protégeant leur milieu socio-environnemental, les peuples minoritaires installés tout au long de l'emprise de la route.

Djoum-Mintom : section achevée

Les travaux étant achevés, le ministre des Travaux publics a simplement invité les magistrats municipaux à veiller à ce que les travaux de cantonnage soient effectués régulièrement. Et là il ne s'agit pas seulement de désherber, mais aussi de curer les caniveaux et de surveiller l'ouvrage, de manière à signaler lorsque la moindre défaillance est détectée.

Mintom-Lélé- Ntam-Mbalam: la fin dans trois mois

La construction de cette section est quasiment achevée. Les usagers gouttent déjà à la joie de rouler sur le bitume sur une distance de 67,50 km. Mais les équipes déployées par Arab Contractors sont toujours aussi motivés pour les travaux de finitions. Le projet comporte la construction d'une route dont la structure de chaussée est composée d'une couche de fondation de 30cm de grave latéritique; d'une couche de base de 20cm de grave concassée; d'une couche de revêtement de 5cm de béton bitumineux avec une vitesse de référence de 80km/h en rase campagne et 60km/h en agglomération. Pour ce qui est des caractéristiques géométriques de la route, outre son linéaire de 67,5km, la largeur de la plate-forme est de 11,5m; la chaussée est de 2x3, 75m revêtue. Les pentes sont revêtues en béton bitumineux et les accotements au niveau des pentes, en bicouche. L'avancement global des travaux se situe à 76,35% au 02 mars 2020.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.