Afrique de l'Ouest: Vers un Bac harmonisé dans les pays de l'UEMOA

9 Mars 2020

Les 8 pays membres de l'UEMOA* travaillent à une harmonisation des programmes et des épreuves du Baccalauréat. Le Togo y prend une part active.

Première étape parvenir à une uniformisation dans 4 matières : français, mathématiques, histoire-géographie et sciences de la vie et de la terre.

Suivront l'anglais, la physique-chimie et la philosophie.

Autre objectif, parvenir aux même dates d'examens pour tous les pays concernés.

'La démarche est d'assurer la crédibilité de cet important examen pour l'accès à l'enseignement supérieur, mais surtout de faciliter la mobilité des jeunes dans l'espace communautaire', adéclaré lundi Assoukou Raymond Krikpeu, le représentant de l'UEMOA à Lomé.

Les épreuves du Bac et l'enseignement sont différents dans chaque Etat. Une situation handicapante pour un élève qui doit poursuivre ses études secondaires dans un autre pays.

La capitale togolaise accueille pour plusieurs jours enseignants, experts régionaux et inspecteurs d'académies venus de l'Espace UEMOA pour tenter d'harmoniser tout le dispositif.

* Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.