Centrafrique: L'ONU condamne l'assassinat d'un membre de son personnel dans le nord-est du pays

La Mission de l’ONU en République centrafricaine (MINUSCA) et la police nationale lors d’une opération conjointe à Bangui. (archive)
9 Mars 2020

Les Nations Unies ont condamné l'assassinat d'un fonctionnaire de la Mission de l'ONU en République centrafricaine (RCA) dans la ville de Ndélé, dans le nord-est du pays.

Samedi matin, le corps sans vie, criblé de balles, d'un employé du bureau de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA), à Ndélé, a été retrouvé tôt dans la brousse par la population.

« Le Secrétaire général condamne fermement l'assassinat d'un collègue de la MINUSCA dans la ville de Ndélé par des présumés combattants du Front populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse rendue publique lundi.

Le chef des opérations de la paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix, s'est dit choqué par ce meurtre brutal. « Il n'y a pas d'impunité pour les crimes contre les soldats de la paix, et les auteurs doivent être traduits en justice », a-t-il dit sur Twitter.

Par la voix de son porte-parole, António Guterres a appelé les autorités centrafricaines « à ne ménager aucun effort » pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de cet assassinat.

« Ce crime ne restera pas impuni », a pour sa part déclaré samedi Mankeur Ndiaye, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en RCA et chef de la MINUSCA qui a demandé l'ouverture d'une enquête et de retrouver rapidement les auteurs de « cet acte ignoble ».

Les Nations Unies ont présenté leurs plus sincères condoléances à la famille du défunt.

Le Secrétaire général a réaffirmé son soutien indéfectible à la MINUSCA et à son personnel dans ses efforts pour protéger les civils et stabiliser la RCA.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.