Seychelles: La France réaffirme son soutien aux Seychelles dans le développement portuaire et le secteur offshore

Les Seychelles peuvent être retirées de la liste noire des paradis fiscaux de la France grâce à l'aide de deux experts français, a déclaré un haut responsable français.

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, qui est en visite de travail aux Seychelles, a souligné ce point lors d'un entretien avec la presse après avoir rencontré le président des Seychelles Danny Faure lundi à la présidence.

"Le président a exprimé l'urgence de travailler le plus rapidement possible pour éviter que les Seychelles ne soient inscrites sur la liste noire. Nous avons mis à disposition des experts français pour guider les Seychelles et je pense que bientôt l'île sera retirée sur la liste ", a déclaré M. Lemoyne.

La décision d'inscrire les Seychelles sur la liste noire a été prise par la France à la fin de l'année dernière, car le pays n'avait pas fourni d'informations adéquates sur certaines entités offshore françaises opérant dans sa juridiction.

La visite de M. Lemoyne, la première effectuée par un membre du gouvernement français, avait également pour but de réaffirmer l'amitié et la solidarité de la France avec les Seychelles.

Les discussions avec Faure ont également porté sur les questions politiques et de sécurité ainsi que sur les perspectives de renforcement des liens politiques et de coopération qui unissent les deux pays.

Dans le cadre de sa visite, Lemoyne s'est rendu au port de Victoria où il a été informé de l'avancée du projet de rénovation des infrastructures du quai.

Dans le cadre de sa visite, Lemoyne s'est rendu au port de Victoria où il a été informé de l'avancée du projet de rénovation des infrastructures du quai. (Rassin Vannier Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

M. Lemoyne a déclaré que "le port est crucial pour l'économie des Seychelles. Quatre-vingt-dix pour cent de ce qui est consommé sont importés par le port. Le port accueille également des bateaux de pêche et de croisière du monde entier et la France est très heureuse de soutenir ce projet d'expansion, car nous faisons partie du même écosystème et nous sommes confrontés au même problème en termes de logistique", a déclaré M. Lemoyne.

Pour le projet d'extension, l'Autorité portuaire des Seychelles a reçu 41 millions de dollars -- 35 millions de dollars de l'Agence française de développement (AFD) et de la Banque européenne d'investissement (BEI). L'Union européenne (UE) a également fourni une subvention d'environ 6 millions de dollars.

Le port de Victoria, qui mesure actuellement 270 mètres de long, sera agrandi de 330 mètres supplémentaires pour accueillir simultanément deux bateaux d'une longueur maximale de 250 mètres. Un espace sera également prévu pour l'installation de deux grues mobiles pour le chargement et le déchargement des navires, des parcs de stockage et des entrepôts.

Le port de Victoria des Seychelles, un archipel de l'Océan Indien occidental, est le seul port de l'île.

Le projet devrait démarrer d'ici 2021.

M. Lemoyne a déclaré qu'en dépit des retards, le projet est maintenant entré dans une phase rapide et les travaux de dragage commenceront certainement l'année prochaine.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.