Seychelles: Le pays clôture la saison des bateaux de croisière en raison des craintes de COVID-19

Les Seychelles ont annoncé lundi qu'elles fermaient temporairement le pays insulaire aux bateaux de croisière, une décision prise pour protéger la population contre la menace du virus COVID-19, mais qui entraînera également des répercussions économiques.

Des hauts responsables du gouvernement se sont réunis lundi pour discuter de l'arrivée imminente d'un nouveau navire de croisière - le Norwegian Spirit - et de la saison des navires de croisière 2019-2020.

«À la suite de notre discussion et sur la base de la situation mondiale où nous avons vu le nombre de personnes infectées et également sa propagation, la façon dont il est transmis dans le monde entier, en particulier en Europe, d'où viennent la plupart de nos clients, nous avons décidé avec effet immédiat d'annuler toutes les activités liées aux navires de croisière dans les eaux des Seychelles », a déclaré Didier Dogley, ministre du Tourisme, de l'Aviation civile, des Ports et de la Marine.

M. Dogley a déclaré que les autorités locales avaient informé la semaine dernière le Norwegian Spirit - attendu mardi à Port Victoria - que ni l'équipage ni les passagers ne seraient autorisés à débarquer sur l'île. Au lieu de cela, le navire ne sera autorisé qu'à faire le plein et partira le même jour ou le lendemain.

Jude Gedeon, de l'autorité sanitaire, a déclaré que ces décisions avaient été prises étant donné qu'il serait difficile de retracer tous les ports de débarquement du navire et les difficultés à contrôler des milliers de passagers à bord pour éliminer les cas suspects.

«L'itinéraire du navire de croisière au cours des 14 derniers jours n'est pas toujours clair. Quels contacts ont-ils noués dans les ports qu'ils ont traversés? Et celui qui vient demain a traversé plusieurs ports où il y a eu des cas de transmissions du coronavirus donc avec beaucoup de prudence nous avons décidé que ce n'était pas une bonne idée de prendre le risque et de laisser les passagers débarquer », a expliqué le médecin.

Dr. Gedeon a ajouté que la clôture de la saison réduira également le stress sur les installations médicales des Seychelles - 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien.

«En principe, lorsque vous avez un cas suspect dans une foule qui se compte par milliers vous devez gérer et nous n'avons pas les ressources pour prendre en charge jusqu'à 3 000 personnes.. Même si nous disons que nous allons les isoler dans leur bateau, si une personne tombe malade à bord et que ses conditions empirent, conformément aux règlements de l'OMS, la personne doit être amener à terre pour un traitement. Nos installations ne nous permettent pas de prendre un grand nombre de patient », a déclaré Dr. Gedeon.

Un autre navire - Costa - est arrivé la semaine dernière, et bien qu'il ait été autorisé à accoster près de Praslin - la deuxième île la plus peuplée - personne n'a été autorisé à débarquer. Le navire est depuis parti.

La Seychelles Ports Authority a déclaré qu'elle est en contact avec les agents locaux des navires de croisière pour les informer de l'évolution de la situation.

Selon Ronny Brutus, le directeur général des Seychelles Ports Authority les agents doivent établir des liens avec les navires pour connaître leurs besoins en termes de nourriture et d'autres dispositions, mais toutes les mesures seront prises pour limiter les contacts directs entre les membres d'équipage et le personnel local.

Cette décision de ne pas autoriser les bateaux de croisière à entrer au port de Victoria aura des répercussions sur l'économie seychelloise, dont le premier pilier est le tourisme loin devant la pêche.

Les prévisions du nombre de touristes cette année ont été revues à la baisse avec seulement 1 % de hausse.

À la fin du mois de février, le pays avait rajouté l'Italie, la Corée du Sud et l'Iran sur la liste des pays interdits de rentrer aux Seychelles.

L'interdiction de voyage pour les chinois avait été imposée plus tôt .

L'Italie est un des marchés touristiques les plus importants pour les Seychelles.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.