Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le PMEC, Les Verts du Congo salue l'arrestation de Christian Roger Okemba

Le président du Parti des modernistes-écologistes du centre (PMEC, Les Verts du Congo), Sung Adoux Bossembo, a estimé, le 8 mars, au cours d'une assemblée générale extraordinaire, que l'ex-maire de Brazzaville devrait répondre de ses actes, car nul n'est au-dessus de la loi.

A présent, Christian Roger Okemba est placé en garde à vue à la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), sur réquisition du procureur de la République. Son arrestation n'a pas échappé au Parti des modernistes écologistes du centre (Pmec-Les Verts du Congo). Une décision favorablement saluée par le président de ce parti créé en 2007 qui a précisé que cela fait suite à une pétition rédigée par ses pairs l'accusant de mauvaise gestion.

« En prenant en otage la mairie de Brazzaville, Christian Roger Okemba a violé allègrement le mot d'ordre du chef de l'Etat qui ne cesse d'interpeller les dirigeants et les autres citoyens sur les antivaleurs qui menacent la bonne marche du Congo », a déclaré Sung Adoux Bossembo.

Mettant à profit cette assemblée générale extraordinaire, le président du secrétariat exécutif permanent du PMEC-Les Verts du Congo a annoncé la création de la plateforme « Alliance du peuple 2021 ». Le but étant de soutenir la candidature du chef de l'Etat, Denis Sassou N'Guesso, à la prochaine présidentielle. En effet, la sortie officielle de cette plateforme, prévue dans les tout prochains jours à Brazzaville, sera marquée par la signature du protocole d'accord-cadre électoral des partis politiques, des associations et des personnalités.

« Le choix porté sur la candidature de l'actuel président de la République tient au fait que sa gouvernance assure et rassure les populations congolaises dans leur ensemble. D'où, le PMEC estime qu'il est important de lui accorder encore une nouvelle chance de diriger le Congo au cours des cinq prochaines années », a-t-il justifié.

Au plan interne, ces travaux marquant également la rentrée politique de ce parti du centre ont permis aux participants d'adopter le programme d'activités 2020 et de restructurer toutes les instances du parti. Il s'agit notamment d'un secrétariat exécutif permanent de quinze membres, d'un directoire politique de trente-un membres et d'une commission nationale de suivi et d'évaluation de quinze personnes, présidée par Ambassi Saliou en qualité de commissaire général. La fédération départementale du PMEC-Brazzaville a, quant à elle, été confiée à Gilbert Massa-Mankoudia.

Notons que le PMEC préconise, entre autres, le respect du caractère républicain, laïc et indivisible de l'Etat ainsi que la sauvegarde et la consolidation de l'unité nationale ; la lutte contre la pauvreté par la poursuite de la satisfaction de l'intérêt général du peuple congolais. Il s'est également fixé comme objectifs : la lutte contre la corruption, la fraude, l'intolérance, l'ethnicité et le sectarisme ainsi que le recours à toute forme de violence pour le renforcement du patrimoine et du civisme au Congo. A cela s'ajoutent la défense des principes démocratiques, des droits des minorités, des libertés individuelles et collectives et la promotion de l'écologie politique au Congo par la défense de la faune et de la flore.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.