Afrique de l'Ouest: Le Sénégal a "l'obligation de veiller sur la stabilité" de la Guinée-Bissau (président).

Arrivée à Dakar de SEM le Président Umaro Sissoco Embalo de la Guinée Bissau, le mardi 10 mars 2020.

Dakar — Le président de la Guinée Bissau Umaro Sissoco Embaló, a estimé mardi à Dakar que le Sénégal a "l'obligation de veiller sur la stabilité" de son pays.

"On ne peut pas mettre le Sénégal en deuxième plan. Il a l'obligation de veiller sur la stabilité de la Guinée Bissau, de l'aider et d'être son porte-parole auprès du Fonds monétaire international (FMI)", a déclaré Umaro Sissoco Embaló à son arrivée à Dakar dans le cadre d'une visite d'amitié de 48 heures.

Umaro Embaló Sissoco, accueilli par son homologue sénégalais à l'Aéroport international de Léopold Sedar Senghor, a souligné qu"à l'exception" de la communauté présente sur le territoire bissau guinéen, le Sénégal "est le premier pays qui souffre des guerres et des coups d'Etat que notre pays a connus dans le passé".

"La nouvelle administration de la Guinée Bissau a beaucoup de choses à apprendre du Sénégal", a-t-il indiqué, ajoutant qu"on sait que le Sénégal a toujours vécu dans la stabilité politique alors que nous, on a passé vingt ans dans l'instabilité politique".

Il a aussi invité la communauté internationale à "soutenir" la Guinée Bissau et son nouveau gouvernement et tous les Bissau-Guinéens qui sont dans la diaspora à "rejoindre" le pays pour "participer à son developpement".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.