Algérie: Karim Tabbou, figure du Hirak, condamné à un an de prison

Karim Tabbou, militant et porte-parole de l'Union démocratique et sociale (UDS-non agréée)

La justice algérienne condamne Karim Tabbou à un an de prison dont six mois ferme et 50 000 dinars d'amende. Peine prononcée ce mercredi midi au tribunal Sidi Mohammed d'Alger. Karim Tabbou était poursuivi pour atteinte à l'intégrité du territoire et incitation à un attroupement non armé.

Karim Tabbou sortira de prison le 26 mars. Le leader de l'Union démocratique et sociale, parti d'opposition non enregistré, restera donc encore deux semaines derrière les barreaux, le temps de purger l'intégralité de ses six mois de prison ferme puisqu'il est en détention depuis le 26 septembre dernier. La peine prononcée ce midi est finalement moins sévère que celle requise par le procureur qui avait demandé quatre ans de prison ferme, et 200 000 dinars d'amende.

Karim Tabbou est une figure du mouvement de contestation contre le régime algérien. La justice lui reprochait notamment ses appels à manifester, et ses publications sur les réseaux sociaux, allant dans le sens des revendications populaires.

Côté société civile, le vice-président de la Ligue algérienne des droits de l'homme, Saïd Salhi se dit « très surpris » par cette condamnation. « Il faut y voir un durcissement de la répression », explique-t-il. Il dénonce « un retournement de situation »(...) au moment où les Algériens « attendent une ouverture et des mesures d'apaisement ».

Les soutiens de Karim Tabbou étaient d'ailleurs au rendez-vous ce mercredi matin devant le tribunal Sidi M'Hamed. Plusieurs vidéos relayées sur les réseaux sociaux montraient des dizaines de personnes, scandant des slogans de soutien en faveur de l'opposant.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X