Cameroun: Masa 2020 - Teety Tezano a la fougue

La jeune chanteuse a assuré au cours de son spectacle dimanche dernier au palais de la Culture d'Abidjan.

Elle a dû faire preuve d'une patience sans limite. Programmée en dernier sur la liste des concerts de l'Esplanade lagunaire N°2 du palais de la Culture-Treichville d'Abidjan cette journée du 8 mars, Teety Tezano s'est montrée courageuse, face à un public émoussé par des longues heures de shows intenses. C'est à plus de minuit que la jeune chanteuse camerounaise a été invitée à rentrer en scène. Les spectateurs qui ont eu la force de tenir jusqu'au bout de la nuit n'ont pas été déçus. Loin de là. Ils ont découvert une artiste pleine d'énergie. Son style, entente cordiale entre le rock et les rythmes traditionnels camerounais, a ravi plus d'un, en ce qu'il impose une cadence soutenue.

« Avant, on me reprochait un registre trop occidental, et j'ai décidé d'injecter un peu de ma personnalité, un peu de chez moi dans ma musique. C'est pourquoi j'ai procédé à cette fusion », se souvient l'artiste. Résultat, il est difficile pour le mélomane à l'écoute de Teety, de garder son sang-froid, de ne pas céder à l'envie de se lever, et d'accompagner ces effluves bikutsi-rock de pas de danse endiablés. « Elle méritait un public plus dense, même si ça ne dessert en rien sa prestation », a regretté un journaliste sénégalais dans la foule. Teety Tezano en est à son troisième MASA, mais avoir la scène pour elle toute seule, en sélection officielle, c'est une autre histoire. « La pression est énorme », reconnaît-elle, même si quand il a fallu monter au créneau, la jeune dame n'a pas sourcillé. C'est qu'elle a une longue préparation, entre autres au sein de la troupe « Escale Bantoo » promue par Tony Mefe de Scènes d'Ebène, mais avant tout auprès de son père, le musicien Johnny Tezano.

Au Marché des arts du spectacle d'Abidjan, Teety veut faire retentir son prénom et seulement lui. Un pari déjà réussi, si l'on en croit les « acheteurs » de spectacles qui la courtisaient à peine sortie de scène. Il faut dire que sa prestation a été bien servie par des musiciens tout aussi jeunes, mais promis à un avenir doré à la guitare, à la basse, au clavier et aux percussions. Il lui a suffi de quatre titres, parmi lesquels « Propaganda » et « Unstoppable », pour séduire et marquer les mémoires au fer rouge. Ce n'est pas fini. Le MASA de Teety Tezano ne fait que commencer. A elle seule, l'artiste fera trois communes d'Abidjan. Après Treichville le 8 mars, demain, elle chauffera le plateau de l'espace culturel « Inch'Allah » à Koumassi, après avoir accompagné ce mardi soir ses consœurs de l'Escale Bantoo dans un établissement de Marcory.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.