Angola: L'ANGP rencontre les compagnies pétrolières nationales

Luanda — L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) se réunira le 25 de ce mois, des compagnies pétrolières nationales, pour aborder les questions liées au processus d'appel d'offres pour l'exploration pétrolière dans les bassins du Bas-Congo et du Kwanza.

Cette session de clarification visera à fournir des informations sur le cadre juridique et contractuel, la certification des entreprises par le ministère des Ressources Minérales et du Pétrole, l'accès aux zones, les questions environnementales et le processus d'appel d'offres / 2020.

Le bassin du Bas Congo est situé sur la côte ouest de l'Afrique, bordé au nord par le Gabon et au sud par le bassin du Kwanza.

La zone terrestre du bassin du Bas Congo a une superficie sédimentaire d'environ sept mille kilomètres carrés.

Sur cette superficie, 300 kilomètres carrés sont actuellement en activités d'exploration et de production, le reste étant ouvert à de nouvelles activités d'exploration et de production.

Les activités d'exploration et de production pétrolières dans la zone terrestre du bassin du Bas-Congo ont commencé au cours de la 2e décennie du 20e siècle. Dans l'entre-temps, la phase d'exploration active et de développement s'est déroulée entre 1967 et 1992.

Au cours de cette période, 13 gisements de pétrole et un gisement de gaz ont été découverts. Dans ces découvertes de pétrole, des réserves de 830 millions de barils et une production de pétrole supérieure à 30 000 barils de pétrole / jour ont été estimées.

Le bassin du Kwanza, quant à lui, est une superficie de 25 000 kilomètres carrés, située autour de l'embouchure du fleuve Kwanza, propice à l'exploitation des hydrocarbures.

La prospection de pétrole brut dans cette région a commencé au début du XXe siècle, entre 1952-1974 et d'importantes réserves commerciales ont été découvertes, permettant de considérer cette zone comme l'un des principaux points de l'exploitation du pétrole brut en Angola.

Depuis le début de l'activité jusqu'à présent, un gisement de gaz naturel et 12 gisements de pétrole ont été découverts, représentant une réserve totale de 400 millions de barils, dont 82 millions de barils ont déjà été explorés.

Bien qu'au cours des 20 dernières années il n'y ait eu aucun autre travail de prospection dans cette région, on estime qu'il existe des réserves qui pourraient donner des résultats aussi efficaces que ceux trouvés en eau profonde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.