Congo-Brazzaville: Conseil départemental du Niari - Le budget 2020 s'élève à plus de deux milliards FCFA

Le Conseil départemental du Niari a clôturé, le 9 mars à Dolisie, sa troisième session ordinaire budgétaire, à l'occasion de laquelle il a adopté son budget de l'année en cours, arrêté à plus de deux milliards de francs CFA.

Le budget du conseil départemental du Niari, exercice 2020, est en légère augmentation de huit cent cinq millions neuf cent onze mille (805.911.342) francs CFA, par rapport à celui de l'année écoulée. Il est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de deux milliards cent soixante-neuf millions quatre cent treize mille neuf cent soixante-dix-neuf (2.169.413 .979) francs CFA.

Dans cette enveloppe, un milliard quatre cent soixante-dix millions deux cent dix mille quarante-huit (1.470.202.048) francs CFA est orienté dans le fonctionnement et six cent quatre-vingt-dix-neuf millions deux cent onze mille neuf cent trente-et-un (699.211.931) francs CFA seront consacrés à l'investissement.

Par ailleurs, le conseil municipal de Dolisie a adopté son programme d'activités 2020, centré autour de la relance de la collecte de la taxe départementale, l'exploitation de quelques sites touristiques, l'amélioration des voies de communication et la construction de la gare routière à Kinguebé.

A cette occasion, les élus locaux ont adopté plusieurs délibérations portant fixation des taux et recouvrement des taxes départementales ; création d'une brigade routière, celle portant utilisation des recettes para fiscales et inactives dans les sous-préfectures.

Ils ont aussi entériné la délibération fixant les taux de pourcentage de rétrocession des recettes recouvrées par les services habilités ainsi celle fixant les tarifs de location des engins de la brigade logistique du département du Niari.

Le tourisme, un secteur à valoriser

Conscient des enjeux économiques que peut offrir le tourisme, le conseil départemental du Niari a relevé la nécessité de développer au mieux ce secteur. Question d'en faire un domaine porteur de richesses, capable de contribuer à la diversification de l'économie locale et à l'amélioration du Produit intérieur brut national.

Ainsi, il a présenté quelques sites touristiques emblématiques recensés dans le Niari dont il entend mettre en valeur. Parmi ceux-ci, on note, entre autres, des paysages situés aux confluents de la Louessé avec le fleuve Niari, non loin de Makabana ; des chutes des sirènes de Ngoyo sur la rivière Loufika, à Mabafi.

Il y a aussi des chutes Mourala sur la Louessé, dans le district de Moutamba ainsi que des chutes d'eau d'Ibabanga à Senguelé, proche de Makabana.

Le conseil départemental a, par ailleurs, salué les cinq cents millions de francs CFA que le Fonds lui a alloué pour réhabiliter quelques routes, écoles et marchés. Un comité de gestion a été mis sur pied pour assurer la gestion de cette enveloppe.

La session budgétaire a été clôturée par le ministre délégué en charge de la décentralisation, Charles Ngafouomo, en présence du préfet du département du Niari, Frederic Baron Bouzock.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.