Cote d'Ivoire: Production des cartes nationales d'identité - L'Oneci renforce le dispositif

Des dysfonctionnements des équipements d'enrôlement dans des centres, causant de longues files d'attente, le personnel insuffisant...sont quelques griefs des requérants des pièces d'identité à l'encontre de l'Office national de l'état civil et de l'identification (Oneci) et qui freinent l'opération nationale d'enrôlement pour l'obtention de nouvelles cartes d'identité.

Cette opération connaîtra sa vitesse de croisière dans les jours à venir, si l'on s'en tient aux déclarations du directeur général de l'Oneci, Sitionni Gnénin Kafana, faites au cours d'une rencontre avec les rédacteurs en chefs des organes de presse. C'était mardi, à Ivotel, au Plateau. En tout cas, le directeur général a promis de faire en sorte que tous les Ivoiriens puissent être en possession de leurs cartes d'identité.

« Nous voulons rassurer les Ivoiriens que l'Oneci est mobilisé dans toutes ses composantes pour délivrer les cartes nationales d'identité à la majorité des Ivoiriens », a-t-il assuré. Il fonde ses propos sur la base de l'ouverture de nouveaux centres d'enrôlement et du déploiement massif des équipes sur le terrain.

Ce dispositif devra, selon lui, accroître la capacité de l'Oneci dans le traitement des dossiers des pétitionnaires qui viennent soit pour les cas de renouvellement des Cni, soit pour les nouveaux demandeurs. « Nos équipes sont compétentes et proposent plusieurs solutions que nous sommes en train d'implémenter. D'autres solutions seront mises en œuvre pour accélérer le processus d'enrôlement », a affirmé le directeur général de l'Oneci.

Pour le directeur de l'identité et de l'authentification (Dia), Jean-Charles Akié, l'opération lancée le 17 février avec 118 sites d'enrôlement connaît une progression avec 130 sites à ce jour. Le déploiement des équipements se fait certes lentement mais sûrement pour atteindre la barre de 2500 valises pour couvrir l'ensemble du territoire national. Le Dia promet qu'au 15 mars, une bonne partie du territoire sera couverte avec surtout l'ouverture des centres d'enrôlement dans les commissariats, les mairies, les sous-préfectures, sans compter des équipes mobiles qui vont également être déployées. Finalement, il faut noter que l'Oneci va jouer la carte de la proximité, c'est-à-dire aller vers les populations, notamment dans des entreprises, devant les grandes surfaces pour faciliter l'enrôlement des Ivoiriens. Ces équipes mobiles, selon Jean-Charles Akié, permettront de désengorger les centres et éviter aux requérants les longues files d'attente pour le renouvellement des CNI. Quant aux nouveaux demandeurs, ils doivent s'orienter vers les centres d'enrôlement fixes.

Autant de mesures prises par la direction générale de l'Oneci pour satisfaire les nombreux pétitionnaires et moderniser ainsi le système d'identification, l'état civil. Des missions que le gouvernement lui a assignées à sa création, le 22 mai 2019, après la dissolution de l'Office national d'identification (ONI).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.