Guinée: Littérature - Le livre "Mots pour Maux" d'El hadj Ousmane Baldé dédicacé

Le groupe scolaire Solokouré sise à la Cimenterie en banlieue de Conakry a servi de cadre à la dédicace du livre "Mots pour Maux" du jeune Sociologue El hadj Ousmane Baldé ce dimanche 8 mars 2020.

Dans son exposé, l'auteur a dit que l'ouvrage "Mots pour Maux" résulte d'une longue réflexion est une suite à son errance poétisée... une continuité.

"Le mal se fait ausculter par le poète, puis par la magie des mots, leur beauté, leur rythme, leur laideur peu importe, tant que cela accroche, le poète signe, il donne un antidote à la maladie collective. Le succès de mon premier livre aussi a servi d'impulsion, de source de motivation pour commencer un autre, jusqu'à le finir. Parce qu'il faut dire, il n'est pas aisé de faire un recueil de poèmes mais par la force des lecteurs, je suis arrivé à en faire deux et plus même, j'en ai des manuscrits non publiés.

Je sais que le changement est mental d'abord, voilà pourquoi j'écris, voilà pourquoi je crie. Je veux être entendu, je veux être parmi ceux qui veulent que ce pays change. Mes vers sont des pansements. Je me prends pour un guérisseur qui chantonne, qui joyeusement bourdonne en faisant une retranscription fidèle de la réalité avec des métaphores assorties de satires. Je dénonce, par les mots, je défonce. J'ai choisi la poésie parce qu'elle permet de tout dire sans tout dire. Pour la comprendre, on a besoin de réfléchir, voilà pourquoi je la préfère à la prose.

Avec elle, j'ai cette liberté de manipuler les mots à ma guise, comme quand je dis : J'ai envie de réveiller Keita Fodéba/pour qu'il vienne éteindre nos faux débats. Je m'insurge, je me révolte quand je vois des choses anormales devenir normales dans mon pays ou dans mon vieux continent. C'est ce que j'étale dans mon prologue. J'écris pour dégager ma colère/je crie pour déranger ceux qui nous leurrent/j'écris pour ne pas continuer à goberles leurres/j'écris pour exprimer ma rébellion. J'ouvre ma gueule pour emmerder ceux qui ne savent que berner", a-t-il indiqué en parlant de ses motivations.

Elhadj Ousmane Baldé tenant en main son livre Mots pour Maux

Ce troisième livre d'El hadj Ousmane Baldé contient 134 pages, 37 poèmes ou thèmes développés qui tournent autour de certains grands thèmes comme "L'engagement", "De la Poésie mystique", "De la femme", "Du cœur", "Du pays et du mal qu'on vit"."Le Point de vue d'un sociologue sur les éléments du holon social" (Essai) et "Errance poétique"(Poésie) sont les deux premières œuvres de ce jeune écrivain.

Elhadj Ousmane Baldé a fait ses études primaires au groupe scolaire Afrique Élites de Dabompa (Conakry) où il a obtenu son bac en 2010. Il rejoint le centre universitaire de Labé où il décroche sa licence en sociologie des organisations en 2013. Il dispense des cours de philosophie dans les lycées avant de regagner la Malaisie en 2014 où entre 2015 et 2017, il passe son master en sociologie et anthropologie à l'international Islamic Universiy Malaisya.Cette cérémonie de dédicace a réuni hommes de lettres, médias, parents et amis de l'auteur, les responsables, enseignants et élèves de Solokouré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.