Afrique: La Conférence inter-libyenne se tiendra en juillet 2020 à Addis-Abeba

La conférence nationale inter-libyenne de réconciliation aura lieu en juillet prochain à Addis-Abeba, en Ethiopie. C'est ce qu'ont décidé les membres du groupe de contact de l'Union africaine (UA) à savoir les présidents du Congo-Brazzaville, de l'Afrique du Sud et du Tchad, le président de la Commission de l'UA, des représentants de l'ONU et des gouvernements algérien et égyptien qui étaient réunis à Oyo au nord du Congo, ce jeudi 12 mars.

Selon le communiqué final de la réunion d'Oyo, lu par Jean-Claude Gakosso ministre congolais des Affaires étrangères, le Groupe de contact s'est penché entre autres sujets sur les modalités pratiques de la tenue de la conférence de réconciliation inter-libyenne, sur les termes de référencee de la Commission préparatoire, l'identification des participants et sur le budget prévisionnel. La date et le lieu de la conférence ont été fixés.

« Le Groupe de contact a décidé de tenir la Conférence nationale internationale inter-libyenne au mois de juillet 2020 à Addis Abeba en Ethiopie », a déclaré M. Gakosso.

Les dirigeants africains ont surtout condamné la dégradation du climat sécuritaire en Libye et la violation de l'embargo sur les armes. « Le Groupe de contact renouvelle sa ferme condamnation des ingérences extérieures, de la violation de l'embargo sur les rames ; la présence, l'envoi et l'utilisation des combattants extérieurs en territoire libyen. En outre, le Groupe de contact condamne sans équivoque la poursuite de telles ingérences », a poursuivi le ministre Gakosso.

Un appel été lancé au conseil de sécurité de l'ONU d'assumer sa responsabilité d'amener d'urgence toutes les parties prenantes à la crise libyenne à cesser les violations de sa résolution portant sur l'embargo sur les armes.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.