Sénégal: Nabi Coulibali passe le colis ce vendredi matin à Bamory Ouattara

En décembre 2017, dans une interview exclusive accordée à Confidentiel Afrique, le Directeur général de La Poste du Burkina Faso, Nabi COULIBALI disait ceci: " Mon ambition conformément à la volonté des autorités est de bâtir une poste nouvelle aux normes internationales collée aux enjeux de l'écosystème postal contemporain".

Trois ans après, Nabi Issa COULIBALI a pu allier l'acte à la parole. Il maîtrisait si bien les bons codes et avait une vision managériale agressive.

Selon plusieurs témoignages recueillis par Confidentiel Afrique, Nabi COULIBALI a fait bouger les lignes en donnant une nouvelle image à l'entreprise publique postale du Burkina, qui est celle d'une poste citoyenne et crédible au service de ses usagers.

C'est au cours du conseil des ministres du 26 février 2020, que le départ de Nabi Issa COULIBALI avait été acté. Son remplaçant se nomme Bamory Ouattara. On le présente comme un brillant technocrate qui a fait ses preuves dans plusieurs écosystèmes du monde économique et financier.

Economiste et administrateur des services financiers de profession, Bamory Ouattara est un ex-habitué des parvis de la primature du Faso, où il eut à occuper de 2016 à 2019 le stratégique poste de Secrétaire général.

Il a aussi présidé le conseil d'administration de Bagrepôle. Le Directeur général sortant, Nabi Issa COULIBALI, cet actuaire financier de formation, doté d'une forte carapace et d'un bagout de technicité a reluit les coffres de l'entreprise en si peu de temps en l'installant confortablement au cœur d'une politique postale universelle à l'heure des grandes mutations de ce secteur stratégique.

La passation de service entre ces deux cracks est prévue ce vendredi 13 Mars 2020 sous le sceau de la continuité des œuvres entamées par Nabi COULIBALI, lequel sans doute, va atterrir les jours à venir aux commandes d'un poste stratégique.

A La Une: Sénégal

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.