Congo-Brazzaville: Lire ou relire - « Rêves candides » de Gaëtan Ngoua

Par sa plume engagée, le poète propose un itinéraire à suivre pour sortir l'Afrique du néocolonialisme.

Voir l'humanité et, surtout, le Congolais et l'Africain entièrement libérés des chaînes de la vie est le vœu le plus ardent du poète Gaëtan Ngoua. Et la réalisation de ce projet appelle à une conscientisation, à l'amour de la patrie et à l'éducation. L'éducation parce que celui qui est appelé à conduire le destin de ces compatriotes doit avoir une certaine éthique. De la sorte, avec une conscience droite et éclairée, il saura se mettre à la place de l'autre. Voilà pourquoi, en s'adressant à sa fille Onyxcette dans le poème qui porte ce titre, le poète affirme : «Ma fille quand tu seras grande, cultive l'intelligence (... ) si un jour le hasard te transporte sur le terrain de la politique, n'utilise la diplomatie que pour faire le bien du plus grand nombre ». Cette affirmation porteuse de la conception politique de Gaëtan Ngoua est caractéristique de la pensée de plusieurs philosophes grecs de l'Antiquité. Pour le poète, celui qui gouverne doit être un homme éclairé et empathique parce qu'à travers lui se réalise le bonheur des autres.

Seulement, cette donne n'est pas toujours à la portée du réel, surtout en Afrique où l'on trouve des dirigeants politiques qui sont au service des grandes puissances de ce monde, comme des marionnettes. C'est pourquoi en lieu et place du bonheur abonde la misère quoiqu'assis sur des montagnes de richesses. Et face à cette situation qui est la cause directe de la souffrance des Africains, forcés à émigrer vers l'Occident en quête d'un eldorado, le poète a le « Vertige ». Ne cautionnant pas ce malaise existentiel pour tirer de leur torpeur ces dirigeants politiques qui se détruisent en ruinant les leurs, le poète se fait le porte-parole du peuple, « ce troupeau sans voie, ni voix ».

A travers ce recueil, le poète dénonce le néocolonialisme qui contribue au sous-développement de l'Afrique et à la paupérisation des Africains. Comme remède, le poète propose entre autres un sursaut de conscience et la « bravoure ». Né le 7 août 1970 au Congo-Brazzaville, Gaëtan Ngoua a déjà publié une dizaine de recueils de poésie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.