Gambie: Dakar et Banjul appellent à un respect des règles de la libre circulation

Dakar — Les Chefs d'Etat sénégalais et gambien ont réaffirmé jeudi à Dakar la nécessité pour les acteurs et usagers des transports routiers des deux pays à respecter les règles relatives à la libre circulation des personnes et des biens.

Macky Sall et Adama Barrow étaient réunis en sommet dans la capitale sénégalaise dans le cadre de la deuxième session d'un conseil présidentiel.

Dans le communiqué final sanctionnant la rencontre, les deux chefs d'Etat ont notamment réaffirmé le "rôle central des transports routiers dans la consolidation du processus d'intégration entre les deux pays et la nécessité pour tous les acteurs et usagers des transports routiers, de respecter les règles régissant la libre circulation des personnes et des biens".

Sall et Barrow ont ainsi appelé à intensifier les efforts visant à faire respecter, en insistant sur l'importance pour les deux gouvernements de prendre des dispositions nécessaires à la mise en œuvre d'un accord sur les transports routiers avant la tenue au 31 mars de la Journée de libre circulation en Sénégambie, rapporte le communiqué.

Ils ont dans le même temps salué la réalisation du pont de la Sénégambie non sans engager leurs gouvernements à prendre les dispositions nécessaires pour s'assurer que la frontière commune reste ouverte 24h/24h, peut-on y lire.Les deux chefs d'Etat ont également fait part de la nécessité d'accélérer la mise en place d'un observatoire des pratiques anormales sur le corridor Dakar-Banjul, une initiative du précédent conseil présidentiel.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.