Cameroun: Pénétrante Est phase II - L'élargissement en bonne voie

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi était sur le terrain hier pour évaluer les avancées.

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a visité hier, 12 mars, la Pénétrante Est dont les travaux sont actuellement à la phase II. En compagnie de ses plus proches collaborateurs, il a fait le tour du projet, du contrat commercial aux travaux d'urgence et de fluidification du trafic, en passant par la description même du projet. Ce qui ressort de ce tour du propriétaire, c'est que l'élargissement de deux à six voies est en cours, incluant la structure de la chaussée, de même que les travaux additionnels d'études et installations.

Les routes alternatives sont achevées, les neuf ouvrages hydrauliques aussi. Quant au 8,9 kilomètres de 1x2 voies de transit à double sens au milieu et 2x2 voies de desserte à sens unique sur les côtés, les six giratoires, les passages supérieurs et inférieurs de Yassa et Japoma sont en cours, ainsi que l'assainissement transversal et longitudinal, en attendant l'éclairage public, la signalisation et l'équipement. Les travaux exécutés par Magil construction sont réalisés à près de 55%. Un peu en deçà des prévisions initiales.

Principale cause de ce retard, le déplacement des réseaux Eneo, Camtel et Camwater, qui constituait d'ailleurs la raison de la visite du ministre sur le terrain. Il est désormais question que ces blocages soient levés pour que les travaux avancent. « Au regard des engagements initiaux pris par le gouvernement et qui nous interpellent tous, à savoir le Chan 2020 et la Can 2021, nous sommes dans l'obligation de rendre accessibles les différents sites de compétition, et davantage renvoyer à la communauté internationale notre capacité à respecter les engagements pris », a rappelé le Mintp.

C'est pourquoi, de manière ferme et sans équivoque, il n'a a accordé que quelques jours à Eneo, Camtel et Camwater pour qu'ils confirment les délais et les possibilités techniques pour déplacer leurs réseaux. D'autant plus que le déplacement des réseaux, au-delà des retards occasionnés, sont une source énorme de renchérissement du coût des projets routiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.