Sénégal: Codiv-19 - Seydi Gassama et Moustapha Diakhaté appellent à l'annulation du Daaka et du Magal de Kazu Rajab

Seydi Gassama et Moustapha Diakhaté appellent à l'annulation du Daaka et du Magal de Kazu Rajab, pour éviter la propagation du Covid-19.

Dans le souci d'éviter la propagation du coronavirus, Seydi Gassama, Directeur exécutif de Amnesty Sénégal, a appelé l'Etat du Sénégal de demander aux chefs religieux d'annuler ou de reporter tous les grands rassemblements prévus pendant ce mois de mars. Seydi Gassama qui s'est exprimé dans un post sur son compte Twitter indiqué que «dans la plupart des États en lutte contre ce virus ces mesures sont déjà en vigueur».

Cette invitation du Directeur exécutif de Amnesty Sénégal vient à point d'autant plus que plusieurs rassemblements religieux sont prévus au mois mars, parmi lesquels le Daaka de Médina Gounass et le Magal de Kazu Rajab, qui sera célébré le 22 mars. L'ancien président du Groupe parlementaire de BBY propose une interdiction de toutes les manifestations, religieuses occasionnant des regroupements de masses pendant 60 à 90 jours, ainsi que les cérémonies familiales, baptêmes, condoléances, mariages.

Moustapha Diakhaté suggère aussi une «interdiction de l'accès du territoire national de toute personne ayant séjourné dans un pays infecté y compris les touristes et une mise en quatorzaine de tout Sénégalais(se) ayant séjourné récemment dans un pays impacté par le Covid-19 ».

Pour lui, «les mesures prises jusqu'à maintenant vont dans le bon sens, mais elles ne sont pas à la hauteur des réelles menaces de propagation à grande échelle de virus et la faiblesse des moyens dont dispose notre pays pour gérer une épidémie du Coronavirus».

Dans la foulée, il a lancé un soutien au gouvernement à obtenir l'adhésion de la communauté nationale aux contraintes qu'exigent les menaces de ces désastres sanitaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.