Congo-Kinshasa: Kinshasa - Bientôt des mesures sévères contre le coulage des recettes

Le ministre provincial de l'Économie et des Finances, Jean Ngoy Mvunzi, dénonce le coulage des recettes dans la ville-province de Kinshasa. Faisant un constat amer sur la perception des recettes, au niveau de toutes les divisions urbaines de services d'assiettes de Kinshasa, il annonce des mesures de sanctions au cas où il y aurait dérapage.

Au cours d'une réunion tenue, ce samedi 14 mars 2020 avec les chefs des divisions urbaines afin de faire un rappel à l'ordre, le ministre provincial des Finances a dénoncé le fait qu'aucune de ces entités n'est capable de mobiliser plus de 45% de recettes attendues chaque mois.

Pour lui, il s'agit d'une situation qui est due au coulage des recettes qui persiste toujours, à laquelle ses services vont s'attaquer. « Pour que les recettes ne puissent plus échapper au contrôle du trésor public, des mesures sévères seront prises en cas de dérapage », a déclaré Jean Ngoy Mvunzi. Ce dernier promet de faire une descente sur le terrain sera la semaine prochaine en vue de réitérer ses ordres.

Il faut rappeler que le ministre d'État en charge des Relations avec le Parlement a échangé avec le gouverneur Kinshasa, Gentiny Ngobila, sur les différentes stratégies à arrêter afin d'accroitre plus de recettes. Une rencontre à laquelle le numéro 1 de la ville de Kinshasa avait déploré la faible mobilisation des recettes et les surendettements de la ville de la capitale congolaise auprès de différentes banques commerciales.

Par ailleurs, Jean Ngoy Mvunzi a rappelé la nécessité de mettre plus d'argent à l'opération « Kinshasa Bopeto », initiée par le gouverneur Gentiny Ngobila pour l'assainissement de la ville de Kinshasa. « Il s'agit d'une vaste opération qui nécessite des moyens. Pour cela, l'intérêt pour chaque chef de division urbaine de revoir ses calibres », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.