Nigeria: Des morts et un quartier ravagé après une vaste explosion

Photo: This Day
17 personnes meurent dans une explosion à Lagos le 15 Mars 2020

Une explosion a fait au moins quinze morts et des dizaines de blessés dans un quartier densément peuplé de Lagos, au Nigeria. Une catastrophe comme il en arrive régulièrement au dans le pays : un camion a foncé dans « les bouteilles empilées dans une usine de traitement de gaz » qui ont soufflé le quartier, et endommagé un pipeline.

Un quartier entier réduit en miettes. Ce dimanche 15 mars, un cocktail de gaz et de pétrole a tout rasé à Abule Ado. Par milliers, les habitants tentent de sauver ce qui peut l'être alors qu'une pelleteuse fouille les décombres.

Deux sacs noirs sont posés à même le sol près de voitures calcinées. « Tellement de gens ont perdu la vie. Certains étaient à l'intérieur de leur voiture, ils s'apprêtaient à aller à l'église, mais l'explosion les a tous tués, aucun n'a survécu. »

Au milieu de l'immense champ de ruines, un fronton gravé, encore debout, indique l'entrée d'un pensionnat pour filles, dont il ne reste rien. Impossible d'estimer le nombre de victimes à ce stade selon Adebola Kolawale, responsable de la Croix-Rouge dans l'État de Lagos : « Il y a des morts. Quant aux blessés, ils ont été conduits à l'hôpital. Il y a une école ici et des habitations, beaucoup de gens vivent ici. Il y a aussi un grand marché à proximité. »

Au moins quinze corps ont été sortis des décombres dimanche, mais le bilan est certainement bien plus lourd.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.