Afrique de l'Ouest: UEMOA - Une réunion du Comité de Politique Monétaire très attendue ce mercredi

C'est ce mercredi 18 Mars à Dakar que le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) tient, sa première réunion ordinaire au titre de l'année 2020 dans les locaux du Siège de l'institut d'émission sous un vent de panique. Quel sera l'impact du coronavirus sur le taux de croissance de l'Union ?

La question est aujourd'hui sur toutes les lèvres en ce sens que la BCEAO révèle dans son rapport sur le commerce extérieur de l'Uemoa en 2018 que l'Europe demeure la principale destination des exportations de l'union. «Les biens de l'Union sont destinés pour près de la moitié à l'Europe, avec 43,7% du total des exportations de l'Uemoa, dont 25,0% pour l'Union Européenne et 18,7% pour les autres pays européens.

Quant aux importations, les principales sources d'approvisionnement des pays de l'UEMOA sont l'Europe, notamment l'Union Européenne, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique. L'Europe est restée au premier rang des fournisseurs de l'Union avec une part dans les importations totales estimée à 41,4% en 2018 contre 42,5% en 2017, en recul de 1,1 point de pourcentage. Les achats de l'Union sont effectués notamment dans la Zone euro (30,2%), spécifiquement en France qui concentre 13,1% des importations totales de la Zone.

La part des achats extérieurs de l'Union en provenance du continent asiatique s'est établie à 35,7% en 2018, en repli de 1,4 point par rapport au poids enregistré en 2017. Les approvisionnements de l'Union en provenance de ce continent proviennent essentiellement de la Chine (15,5%) qui est devenue depuis 2016, le premier fournisseur des pays de l'Union.Selon la commission économique pour l'Afrique le COVID-19 peut entraîner une baisse des recettes d'exportation de l'Afrique de 101 milliards de dollars américains en 2020.

Les envois de fonds et le tourisme sont également touchés car le virus continue de se propager dans le monde entier, entraînant une baisse des flux d'IDE ; une fuite des capitaux ; un resserrement des marchés financiers nationaux et un ralentissement des investissements - d'où des pertes d'emplois.

Au regard de ces statistiques, il est clair que l'économie de la zone Uemoa va certainement être impactée par l'épidémie de conavirus et dont l'Europe est aujourd'hui l'épicentre après le continent asiatique.Quelle va être la réaction de la Bceao pour rassurer et prendre les mesures idoines pour contrer les conséquences désastreuses du coronavirus qui se profilent rapidement ?Des sources interrogées disent qu'il est attendu d'importantes mesures du comité de politique monétaire de la Bceao pour soutenir l'activité économique très mal en point.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.