Cote d'Ivoire: Devoir de mémoire - Les forces spéciales rendent hommage à tous leurs soldats tombés sur le champ de bataille

Les Forces Spéciales Ivoiriennes ont commémoré le 4ème anniversaire de l'attaque terroriste de Grand-Bassam, moment choisi pour rendre hommage à tous les disparus de cette unité d'élite.

13 mars 2016 - 13 mars 2020, déjà 4 ans et la Côte d'Ivoire ne peut pas oublier l'immense sacrifice consenti par ces soldats lors de l'attaque terroriste qui a frappé la cité balnéaire de Grand-Bassam. Bilan : 22 morts dont 03 militaires des Forces Spéciales et 33 blessés. Ce devoir de mémoire a donné lieu à une cérémonie présidée par le Général de Division KOUAME N'Dri Julien, Chef d'État-major Général des Armées Adjoint.

Quatre ans après l'attaque terroriste de Grand-Bassam qui a fait 22 morts dont 03 soldats des Forces Spéciales, cette unité d'élite se souvient tous les 13 mars de ses frères d'armes tombés dans l'exercice de leurs fonctions. Pour cette année, de nombreuses activités sportives ont été organisées (grimper de corde, tir de précision au fusil d'assaut et au pistolet automatique, abdominaux, appuis faciaux, boxe...) en prélude à la cérémonie solennelle qui a rassemblé autorités administratives, coutumières et religieuses d'Adiaké autour des militaires des Forces Spéciales pour un moment de recueillement plein d'émotion. Honneurs au drapeau, allocutions, sonnerie aux morts, décoration et hymne des Forces Spéciales(FS), étaient les temps forts qui ont marqué cette journée commémorative. Prenant la parole, le CBA Sierra Kilo, Commandant des Forces Spéciales Adjoint, a rappelé que le sacrifice ultime faisait hélas partie du paquetage du soldat spécial en témoigne la devise " Ultimum Recursum " . « Il y a de cela 4 ans, le 13 mars 2016, alors que la Côte d'Ivoire faisait face à sa première attaque terroriste, 03 de nos soldats ont péri en essayant de sauver des vies. Ce 13 mars est donc pour nous, le jour symbolique où nous avons choisi de célébrer tous nos héros disparus. Car avant eux en d'autres lieux et d'autres circonstances, toujours en accomplissant leurs missions, les membres des forces spéciales ont fait montre d 'un égal engagement et esprit de sacrifice » a-t-il rappelé.

Sur la place d'armes de leur base d'Adiaké, en ordre serré, encagoulés et l'air grave, les « opérateurs » ont, dans un silence minéral, écouté le clairon exécuter la sonnerie aux morts, Les soldats des Forces Spéciales se souviennent ainsi de leurs frères d'armes tombés au nom de la patrie en mission commandée. Leurs âmes vivent parmi eux : 12 Sacs de combat posés à même le sol, 12 casques lourds et 12 fusils en faisceau. L'image est symbolique, le moment est solennel. Dans la profondeur de l'assistance, une voix interpelle tour à tour les disparus. Et en l'absence de réponse, une autre voix plus forte répond : " mort au combat ou tombé au champ d'honneur ". Des instants pleins d'émotion qui ont duré près de 3 minutes. Ici, les compagnons morts, les soldats des FS ne les pleurent pas, ils les vénèrent et les inscrivent en héros, symboles de leur engagement total, jusqu'au sacrifice suprême. Au cours de cette cérémonie, les Forces Spéciales ont tenu à honorer leurs frères d'armes qui se sont illustrés positivement chaque jour par leur bonne manière de servir. Accompagné du préfet d'Adiaké, le Général de

Division Kouamé N'dri Julien, Chef d'Etat-Major des Armées Adjoint a, distingué 30 soldats. Ce sont au total 05 médailles de chevalier de l'ordre du mérite ivoirien et 25 médailles des forces armées qui ont été décernées. Au nom des récipiendaires, le CBA Oscar November, a exprimé toute sa reconnaissance et sa gratitude à la haute hiérarchie avant de prodiguer des conseils aux nouveaux décorés. « Chers récipiendaires, continuons à faire vivre chaque jour notre mérite et gardons toujours à l'esprit que ces médailles ne sont pas une finalité mais un commencement, celui d'un engagement profond au service de la Côte d'Ivoire », a-t-il conseillé. L'hymne des Forces Spéciales exécuté par l'ensemble des troupes a mis fin au cérémonial militaire. Ce chant traduit tout leur engagement, toute leur loyauté envers la patrie.

Fondées en 2011 par le Général de Corps d'Armées LASSINA DOUMBIA, les Forces Spéciales Ivoiriennes ont été véritablement révélées à l'opinion lors de la riposte vigoureuse à l'attaque du 13 mars 2016. Elles constituent aux côtés des autres composantes des Forces Armées de Côte d'Ivoire un maillon essentiel dans la lutte en amont contre le terrorisme en fournissant des task-forces pour la sécurisation des frontières terrestres de notre pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.