Afrique: Le coronavirus, l'autre défi des opérations de paix de l'ONU dans le continent

16 Mars 2020

Les opérations de paix et les entités des Nations Unies présentes sur le continent africain sont mobilisées pour aider les pays à faire face à une propagation du coronavirus tout en poursuivant leur mandat.

C'est un nouveau défi à relever qui n'était pas prévu, ni inscrit dans leurs mandats. Les missions de paix de l'ONU en Afrique ont dû se préparer avec les équipes-pays des Nations Unies en peu de temps à une nouvelle menace : le coronavirus qui ne se limite plus à quelques régions du monde.

Mercredi dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que le Covid-19 pouvait être qualifié de pandémie. Cette dernière n'épargne pas le continent africain. 327 cas de coronavirus étaient enregistrés en Afrique selon un décompte du bureau régional de l'OMS en date du 16 mars.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER NOTRE PAGE SPECIALE SUR LE CORONAVIRUS

Mercredi dernier, le Département des opérations de paix de l'ONU avait indiqué examiner attentivement toutes les rotations de troupes de maintien de la paix et d'effectifs de police de ses missions.

« Certains pays ont été priés de retarder de trois mois la rotation des effectifs militaires et de police pour maintenir leur force opérationnelle et exécuter les tâches qui leur ont été confiées », a dit le Département sur son compte Twitter.

« Nous voulons nous assurer que ceux qui sont les plus vulnérables sont protégés le plus longtemps possible », a ajouté lors d'un point de presse vendredi le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Stéphane Dujarric, pour justifier la réduction, dans la mesure du possible, des rotations de troupes de maintien de la paix.

En RCA, la MINUSCA apporte son aide

En République centrafricaine, la MINUSCA - la Mission de l'ONU dans ce pays - contribue aux efforts de lutte contre la propagation du virus. Des Casques bleus étaient ainsi samedi sur le tarmac de l'aéroport de M'Poko, à Bangui, pour appuyer le gouvernement centrafricain dans la vérification des passagers à la descente des avions.

Le bureau de l'OMS en RCA a annoncé le même jour sur Twitter le premier cas de Covid-19 enregistré dans le pays. Une information confirmée par le Ministère centrafricain de la santé qui avait adopté la veille des « mesures restrictives » pour renforcer la prévention et le contrôle du coronavirus sur son territoire.

La personne infectée par le coronavirus est actuellement soignée dans un centre de traitement à Bangui avec l'appui de l'OMS. « Celle-ci se porte bien », a indiqué lundi l'agence onusienne sur Twitter.

« Les personnels de la MINUSCA et de toute la famille des Nations Unies (en RCA) suivent les procédures établies contre le Covid-19 », a assuré Denise Brown, la Représentante spéciale adjointe de l'ONU en RCA, lors d'une conférence de presse ce lundi à Bangui aux côtés du Ministre centrafricain de la santé, Pierre Somse. « Le but, c'est protéger la population et se protéger tout en continuant à travailler en coordination avec les autorités », a-t-elle souligné.

Un 3e cas de coronavirus en RDC

En République démocratique du Congo (RDC), qui se remet progressivement d'une épidémie d'Ebola dans sa partie orientale, un troisième cas de coronavirus a été confirmé dimanche dans la capitale Kinshasa par le Ministère congolais de la santé.

Il s'agit d'un Congolais de 70 ans qui revenait de Suisse (Genève via Brazzaville) et qui a été victime de mal de tête durant le vol. Il a été testé positif au Covid-19 par l'Institut national de recherche biologique (INRB) à Kinshasa.

La clinique Ngliema qui a reçu ce troisième cas de Covid-19 en RDC a été entièrement nettoyée par des équipes de l'OMS, du Ministère congolais de la santé et de son programme national des urgences et actions humanitaires.

En RDC, l'agence onusienne évalue les capacités de prise en charge et renforce le bio-nettoyage dans les structures sanitaires identifiées pour l'isolement des patients touchés par le coronavirus.

« L'OMS a déjà fourni un appui technique en termes d'équipements et matériels, notamment des kits de tests de laboratoire fournis à l'INRB et à d'autres laboratoires nationaux ainsi qu'un renforcement des capacités des

équipes d'intervention rapide », a indiqué la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) lors de son point de presse mardi dernier.

La Mission souligne que l'OMS appuie également la RDC dans la surveillance, le suivi des voyageurs en provenance des pays en épidémie et le renforcement de la détection des cas suspects aux principaux points d'entrée du pays.

Le Mali a pris des mesures pour faire face à la pandémie

Au Mali, la Mission des Nations Unies (MINUSMA) a mis en place un groupe de travail dédié à la réponse au Covid-19. Aucun cas de Covid-19 n'est signalé pour l'instant. Le gouvernement malien a énoncé une série de mesures mercredi dernier pour faire face à la pandémie.

La MINUSMA souligne que toutes les mesures qu'elle prend suivent les recommandations de l'OMS en totale collaboration avec les autorités nationales.

« Tout le personnel MINUSMA est ainsi invité à observer strictement les directives nationales en vigueur », a dit l'opération onusienne dans un communiqué. « Nous avons anticipé, nous nous sommes préparés tout en restant extrêmement adaptables face à l'évolution de la situation ».

Déplorant la diffusion de fausses informations et rumeurs, la MINUSMA a indiqué qu'elle continuerait de communiquer régulièrement et en toute transparence sur l'évolution de la situation au Mali.

Vendredi, le Soudan du Sud a suspendu tous les vols directs en provenance d'Egypte et de Dubaï (Emirats arabes unis) pour prévenir une contamination sur son territoire. Juba a également interdit l'entrée à tous voyageurs en provenance de pays touchés par le coronavirus.

Deux cas suspects de coronavirus, l'un à Juba et l'autre à Malakal ont été testé négatifs, a déclaré le Ministère sud-soudanais de la santé dans une information rapportée lundi par Radio Miraya, la radio de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

Ce lundi, la MINUSS a indiqué sur son site internet que le nouveau gouvernement de transition sud-soudanais avait prêté serment à Juba lors d'une cérémonie au cours de laquelle de nombreuses personnes portaient un masque et évitaient de s'embrasser ou de se serrer la main pour se saluer.

« Avec la disparition d'Ebola en République démocratique du Congo voisine, la tâche colossale de minimiser l'impact potentiel du Covid-19 au Soudan du Sud, un pays avec une préparation limitée pour gérer une maladie capable de se propager aussi rapidement que ce virus, est susceptible d'être l'un des plus grands défis du nouveau cabinet au cours des prochains mois », a écrit la MINUSS sur son site internet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.