Madagascar: Sava et Analanjirofo - Plus de trois mille sinistrés de Herold

Le bilan monte en ce qui concerne les sinistrés du cyclone Herold dans quatre districts de deux régions. Les activités d'enseignement sont encore suspendues jusqu'a jeudi pour Maroantsetra.

La forte tempête tropicale a laissé des séquelles à deux régions, Sava et Analanjirofo. Le BNGRC fait état de trois mille sinistrés à Antalaha et Maroantsetra depuis hier.

« Il nous est communiqué hier que le nombre de sinistrés dans les deux districts est de trois mille deux cent trois », indique une information auprès du BNGRC. Dans la région de SAVA, la perte de vie se résume à quatre morts, selon une source. À Sambava, une centaine de personne a dû être déplacée lors de l'augmentation du niveau de l'eau. « Cent personnes ont été accueillies au niveau des infrastructures scolaires lors de la pluie diluvienne, avant-hier, dont quinze ménages particulièrement touchés », explique une source sur place. Les bas quartiers ont été les plus submergés, notamment à Sambava.

À Maroantsetra la crue de quelques rivières a entrainé une difficulté de circulation et l'approvisionnement de quelques fokontany. « Ceux près de la rivière d'Andranofotsy sont les plus touchées. Mais heureusement que le niveau de l'eau a diminué durant les dernières vingt quatre heures dans ces fokontany », communique Andry Rasolomampionona, habitant dans la commune Andranofotsy.

Précaution

Toutefois, le niveau de l'eau a diminué à l'intérieur de la ville de Maroantsetra « Quelques sinistrés recasés dans les sites d'hébergement ont regagné leur maison après la diminution du niveau de l'eau», indique-t-il.

Après le passage du cyclone Herold, les activités d'enseignement restent encore en suspens pour les établissements publics, c'est le cas à Maroantsetra. Certains à cause de la montée des eaux, d'autres encore pour servir d'abri pour les sinistrés. « Cent quatre établissements ont été touchés par la montée des eaux, quelques-uns se trouvent dans des zones enclavées, la moitié encore sous l'eau actuellement.

Bon nombre d'entre eux sont encore en mauvais état, comme le CEG Anjanazana où des flaques de boues restent dans les salles de classes. Le CEG Ambinanitelo et Ambodiariny ont été utilisés pour abriter les sinistrés durant une journée », explique Jao Jean Stephano, Chef de la circonscription scolaire Maroantsetra. Pour cette circonscription scolaire, les élèves doivent regagner le banc de l'école ce jeudi. « Cette décision a été prise pour le bien des élèves, surtout pour ceux qui se trouvent éloignés des établissements scolaires dans les dix zones administratives pédagogiques», conclut le Chef Cisco.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.